Jean Castex en visite à Bayonne, Matignon annonce des mesures plus contraignantes pour les voyageurs non vaccinés

Alors que la circulation du coronavirus progresse à nouveau en Nouvelle-Aquitaine depuis quelques semaines, le Premier ministre Jean Castex était en déplacement à Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques, ce samedi 17 juillet.
Le Premier ministre Jean Castex est arrivé à Bayonne ce samedi 17 juillet.
Le Premier ministre Jean Castex est arrivé à Bayonne ce samedi 17 juillet. © Emmanuel Clerc - France 3 Euskal Herri

Le Premier ministre Jean Castex était en déplacement à Bayonne, dans les Pyrénées-Atlantiques, ce samedi 17 juillet dans la matinée, pour y défendre les mesures de lutte anti-covid du gouvernement. 

En parallèle, Matignon a annoncé, via un communiqué, la mise en place de nouvelles mesures concernant le franchissement des frontières.

Elles seront appliquées à partir de dimanche 18 juillet, avec notamment l'élargissement de la liste des pays classés en rouge, qui intègre désormais la Tunisie, le Mozambique, Cuba et l'Indonésie. 

Tests plus récents pour les non-vaccinés  

Un "régime renforcé" est également mis en place pour les voyageurs non-vaccinés en provenance du Royaume-Uni. Ils devront désormais présenter un test antigénique ou PCR de moins de 24h, contre 48h auparavant, selon le communiqué des services de Matignon. 

En ce qui concerne l'Espagne, le Portugal, Chypre, les Pays-Bas et la Grèce, ces cinq états sont placés sous surveillance au sein de l'espace européen, avec également l'exigence d'un test de moins de 24h pour revenir en France (contre 72 heures auparavant). 

Assouplissement pour les vaccinés 

"Dans le même temps, et parce que les vaccins sont efficaces contre le virus, et notamment son variant Delta, les contraintes pesant sur les voyageurs bénéficiant d’un schéma vaccinal complet avec un vaccin reconnu par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca ou Janssen) seront levées à compter de ce samedi 17 juillet, quel que soit le pays de provenance. Il reste toutefois fortement déconseillé de voyager vers un pays rouge" annoncent aussi les services de communication du Premier ministre. 

Concrètement, pour les personnes qui ont pu bénéficier de deux doses de vaccins, il ne faudra plus qu'une semaine d'attente avant de bénficier d'un schéma vaccinal complet. À noter que "pour le vaccin monodose Janssen, le schéma demeure complet après l’injection et une période de 28 jours."

D'autre part, les personnes vivant à l'étranger qui ont pu recevoir le vaccin Covishield peuvent désormais bénéficier d'un pass sanitaire.

Ces changements s'accompagneront d'un renforcement des contrôles "en direction de l’ensemble des compagnies aériennes et maritimes chargées de faire respecter ce dispositif. Les contrôles aléatoires aux frontières terrestres seront eux aussi accrus", précise Matignon. 

→ regardez le reportage d'Emmanuel Leclerc et Sarah Karama : 

durée de la vidéo: 00 min 56
Jean Castex en visite au centre de vaccination de Bayonne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque covid-19 santé société vaccins - covid-19 espagne international royaume-uni pays-bas politique