Pays basque : l'ancien maire de Bayonne Jean Grenet s'est éteint

Jean Grenet, maire de Bayonne entre 1995 et 2014, et membre du parti radical, s'est éteint des suites d'une longue maladie à l'âge de 81 ans. Il avait succédé à son père, lui-même maire de la ville pendant 35 ans. 

En 2013, Jean Grenet annonce qu'il ne se représentera pas. Extrait d'archives.
En 2013, Jean Grenet annonce qu'il ne se représentera pas. Extrait d'archives. © France 3 Aquitaine

L'ancien maire de Bayonne Jean Grenet, âgé de 81 ans, s'est éteint des suites d'une longue maladie, a-t-on appris ce mardi 23 février.

Chirurgien de profession, il avait occupé le fauteuil de maire de Bayonne entre 1995 et 2014, en prenant la succession de son père, lui-même élu depuis 1959. En 2013, Jean Grenet avait annoncé qu'il ne représenterait pas, pour éviter "le mandat de trop".

Parmi les grandes étapes de ses mandats, on peut citer la réouverture du Musée Basque et de l'Histoire de Bayonne, en 2001, ainsi que la modernisation de l'hôpital après dix ans de travaux.

Il influe aussi sur les fêtes de Bayonne, qui prennent un caractère plus familial en 2005, lorsque la fermeture des bars et pénas devient obligatoire entre 3h et 9h du matin. 

→ Emmanuel Clerc retrace la carrière de Jean Grenet : 

Bayonne : disparition de l'ancien maire Jean Grenet

Au niveau national, Jean Grenet était devenu député en 1995, prenant la place d'Alain Lamassoure, appelé au Gouvernement, puis élu en son nom propre entre 2002 et 2012, avec la majorité présidentielle.  

Son successeur et actuel maire de Bayonne Jean-René Etchegaray lui rend hommage, avec "vive émotion et immense tristesse", évoquant un homme qui avait "Bayonne chevillé au corps". 

"Homme d’action, Jean GRENET n’aura cessé d’agir en esprit libre, grâce à la sincérité de ses engagements et une grande ambition pour Bayonne. Il aura été un Maire bâtisseur d’avenir permettant à notre ville d’entrer résolument dans le 21ème siècle, avec ce double horizon : voir loin pour Bayonne, tout en restant proche des Bayonnais", écrit-il dans un communiqué. 

"J’ai demandé à ce que les drapeaux de la Ville soient mis en berne. Un registre de condoléances est ouvert à l’accueil de l’Hôtel de Ville, afin que les Bayonnaises et les Bayonnais qui le souhaitent puissent venir lui rendre un dernier hommage", annonce Jean-René Etchegaray dans un communiqué. 

→ Vidéo : réactions et hommages à Bayonne après le décès de Jean Grenet

Réactions et hommages à Bayonne après le décès de Jean Grenet

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque politique