Diagonale des Fous à La Réunion : le Béarnais Jérôme Mirassou en course

C'est un immense défi à travers l'île de la Réunion. 164 km et 9500 mètres de dénivelé positif. Une course mythique qui demande un entraînement intense. 
Jeudi 18 octobre à 22 h, Jérôme Mirassou s'est élancé pour sa toute première Diagonale des Fous. Ce traileur de 36 ans découvre cette distance Ultra.
Ses bons résultats cette saison lui ont ouvert les portes de l'épreuve mythique. Notamment une 6e place sur les 120 km autour du Mont-Blanc en août.

A ses côtés, deux coureurs Béarnais expérimentés: Maxime Cazajous et Jocelyne Pauly. Ces derniers ont déjà fini la Diagonale, à la 4e place il y a deux ans. Un exploit.

La course est à suivre en direct sur le site de nos confrères de Réunion La Première.
  

Un trail mythique


"Il y a d'autres épreuves qui ont la même distance et le même dénivelé, mais elle est vraiment très technique, avec de grosses variations de températures et beaucoup d'humidité. C'est ce qui la rend très difficile. C'est pourquoi elle est mythique". témoigne Jérôme Mirassou, traileur béarnais.

Ils s'attendent tous les trois à souffrir sur un tel parcours et sur une telle distance. Jérôme Mirassou veut se gérer, avant tout. Oublier la pression de la course, conserver son rythme, s'alimenter et s'hydrater à temps. Voilà pour la théorie. Dans la pratique, c'est un autre monde. Les hallucinations ne sont pas rares, les coureurs épuisés perdent leurs repères. Dans un décor de rêve et de cauchemar, les meilleurs devraient courir près de 25h...

"Tout peut devenir très compliqué très rapidement. Si on a une blessure qui ressort. On est plus proche d'un abandon ou d'une grosse galère que d'un bon résultat. C'est une autre dimension".
Jérôme Mirassou, traileur béarnais.
 

Un entraînement qui paye


Pour exister dans cette élite mondiale du trail, le travail est intense. Jérôme Mirassou part courir 100 km par semaine dans les montagnes près de chez lui. Souvent de nuit, à la frontale. Il s'inflige également de longues séances de vélo. 

Un investissement permanent qui paye. Il fait désormais partie des coureurs à suivre dans une épreuve comme la Diagonale des Fous. Son objectif, finir la course. Mais s'il peut créer la sensation, il ne s'en privera pas. Réponse, si tout va bien, vendredi soir.
 
Mirassou vers la Diagonale des Fous

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn trail sport