Néré et Cannellito se sentent bien seuls

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alice Robinet
L'ours Néré, filmé par la caméra de Xavier Piro dans le massif de Sesques.
L'ours Néré, filmé par la caméra de Xavier Piro dans le massif de Sesques. © Xavier Piro

Ils sont en rut et se frottent contre les arbres. Mais pas la moindre ourse femelle à l'horizon dans le Béarn. Les deux seuls ursidés dans le département, Néré et son fils Cannellito, sont des mâles. Une association a écrit à François Hollande pour l'alerter sur cette situation.

Le FIEP, fond d'intervention éco-pastoral, a écrit au Président François Hollande une lettre pour lui demander de "gracier l’ours dans les Pyrénées Occidentales".

"Depuis que les 2 dernières femelles ont été tuées et jamais remplacées, la population occidentale d’ours ne compte plus que 2 mâles de 11 ans (Cannelito) et 18 ans (Néré)",
rappelle le FIEP. "L’ours est donc condamné dans cette population historique des Pyrénées occidentales où il est présent, sans interruption, depuis la nuit des temps et où ont été mises en place des conditions d’une cohabitation apaisée avec l’élevage."

Trop loin de leurs cousins réintroduits


"Cette population ne communique pas avec celle des Pyrénées centrales, trop éloignée, d’une trentaine d’ours issus des réintroductions de 1996-97 et 2006 puisque l’ours y avait disparu." poursuit le FIEP, qui insiste sur la responsabilité de l'Etat : "s’il n’y a pas de renforcement immédiat avec 2 femelles, le Gouvernement portera la responsabilité d’avoir laissé disparaître une espèce protégée, prioritaire pour l’Union européenne, inscrite sur la liste rouge de l’UICN, symbole de la biodiversité et patrimoine culturel des Pyrénées."

durée de la vidéo: 01 min 24
Vidéo : ils écrivent à François Hollande pour réclamer la réintroduction d'une ourse en Béarn
Intervenants :
Gérard Caussimont, Président du F.I.E.P.
Jérôme Ouilhon, Animateur F.I.E.P.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.