De nouveaux enneigeurs prévus à Gourette et à la Pierre Saint Martin

Devant le manque de neige de cette année, les stations de ski de Gourette et de la Pierre Saint Martin misent de plus en plus sur la neige de culture. Celle-ci produite par les enneigeurs devrait améliorer l'attractivité de ces stations. 

5 enneigeurs de grosse capacité devraient compléter le dispositif initial. Les stations d’altitude  occupent une place  de premier plan dans l’économie des territoires de montagne des Pyrénées-Atlantiques. Les domaines skiables de Gourette et de La Pierre Saint-Martin génèrent chaque année entre 8 et 9 M€ de chiffre d’affaires direct et sont ainsi à l’origine de retombées économiques sur le territoire évaluées à 55 M€.

C 'est dire si le département, confronté au vieillissement des installations de remontées mécaniques de la station de La Pierre Saint Martin, est particulièrement soucieux de moderniser et de de restructurer ces sites.  L’objectif de l’opération est de profiter du renouvellement 
d’équipements menacés d’obsolescence pour mieux mettre en valeur le site et le rendre plus attractif.

L'objectif entre autre est de déployer les réseaux de production de neige sur les pistes et de renforcer par là même la capacité de stockage de certains bassins.

La neige de culture c’est quoi ?

C’est de l’eau, de l’air et c’est tout ! C’est un procédé mécanique qui consiste à envoyer de l’eau sous pression dans un réseau enneigeurs répartis sur le domaine skiable. Cette eau est brumisée par l’enneigeur dans un air ambiant inférieur à 0° ; elle gèle instantanément : les gouttes d’eau se transforment en flocons, tout naturellement. En chiffres : 1m3 d’eau permet de produire 
2m3 de neige.

Devant le manque de neige de cette année, les stations de ski de Gourette et de la Pierre Saint Martin misent de plus en plus sur la neige de culture. Celle-ci produite par les enneigeurs devrait améliorer l'attractivité de ces stations.