La troisième journée de compétitions sur le circuit en ville de Pau a vu le déroulement de l'épreuve du Grand Prix, pour la 73 ème édition. C'est un Suédois, Félix Rosenqvist qui emporte la course mythique. En seconde position, le français Ocon, à peine âgé de 17 ans a réussi à passer la ligne.

Esteban Ocon est le meilleur français de la catégorie en F3, à peine adolescent, il a tout tenté durant les essais, puis durant la course. Mais une erreur de pilotage et un haricot, mobilier urbain qui sépare des voies, ont eu raison des ambitions du jeune pilote, qui n'a pas démérité.
Le suédois a été le plus fort sur cette compétition, elle s'est déroulée en trois phases, Ocon n'a jamais réussi à pointer en tête au passage de la ligne d'arrivée.

Il a été devancé par des fils d'anciens pilotes de courses automobiles, Blonqyist et autres.
Au classement général, Esteban Ocon termine deuxième, mais au classement sur la saison, le jeune normand conserve confortablement sa place de leader, avec cinq victoires dans des Grands Prix.

Le temps n'a pas aidé, favorisant les fautes et les écarts de conduite ; dès le premier tour, un carambolage place le peloton sous les ordres de la safety car. Lors du Grand Prix, des ondées orageuses ont ralenti l'élan des pilotes.
Le suspense provoqué par ces interruptions pluvieuses, la mise sous contrôle de la course afin d'en ralentir son rythme, on met à nu les nerfs des pilotes. Sans trop s'emporter, s'ils souhaitaient finir sur le podium. Pédale douce en fin de course pour Esteban Ocon, alors que le premier Rosenqvist avait passé la ligne depuis cinq secondes. 

L'ensemble des courses durant les trois jours ont eu le mérite de tenir en haleine les 30 000 spectateurs répartis tout au long du circuit. Le week-end prochain sera encore lieu de compétition pour le Grand Prix historique.

 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité