Une association fait le tour des plages aquitaines pour prévenir les AVC auprès des vacanciers

Du 1er au 5 août, l'association Je marche avec AVC parcourt le littoral à la rencontre des vacanciers. De Biscarosse à Biarritz, ils mènent une campagne de sensibilisation sur la prévention des Accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Chaque année en France, 150 000 personnes sont victimes d'un Accident vasculaire cérébral (AVC), soit un cas toutes les 4 minutes. Les personnes âgées ne sont pas les seules concernées, et les 3/4 des survivants en gardent des séquelles définitives.

Face à ces chiffres alarmants, l'association Je marche avec AVC lance une campagne de sensibilisation. Elle part à la rencontre des vacanciers pour informer des signes qui doivent alarmer et prévenir davantage ce type d'accidents.

L'association a vu le jour grâce à Philippe Meynard, ancien élu de la commune de Barsac, en Gironde. Après avoir subi un AVC en 2014, il s'est engagé dans la prévention de ce type d'accident.

Après la Gironde et le bassin d'Arcachon, c'est au tour des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. L'association sera à Biscarosse le 1er août, à Mimizan le 2, à Vieille-Saint-Girons le 3 avant de gagner Hossegor le 4 et Biarritz le 5.

► Revoir le reportage de Gladys Cuadrat et Anthony Capra :
 

C'est la première cause de handicap physique de l'adulte en France. L'Accident Vasculaire Cérébral touche deux personnes par heure en Aquitaine. La prévention contre l'AVC, c'est le cheval de bataille de Philippe Meynard, ancien maire de Barsac, lui même victime d'une attaque il y a quelques années. Après de multiples actions il a repris son bâton de pèlerin cet été pour aller rencontrer les estivants sur les plages. ©France 3 Aquitaine

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité