REPLAY. Surf : le pôle de l'espoir au pays basque

Immersion au sein du Pôle Espoir de la ligue de surf Nouvelle-Aquitaine pour suivre le quotidien hors norme d’adolescents entre 15 et 17 ans en passe de devenir les porte-drapeaux du surf et bodyboard français. Le replay est à retrouver en bas de l'article.

L'équipe de Pôle Espoir
L'équipe de Pôle Espoir © Kestu Production

Tous les adolescents ont des rêves.... Et pour certains et certaines, ce serait d'aller surfer plutôt que d'aller en cours, penchés sur des cahiers.

Et bien, ce rêve devient réalité pour une poignée de jeunes sélectionnés pour intégrer Pôle Espoir, une structure permettant d'allier programme scolaire à la discipline du surf et cela, au quotidien.

Depuis 2010, le Pôle Espoir Nouvelle-Aquitaine forme les meilleurs jeunes surfeurs et bodysurfeurs. Il est l'un des éléments du Parcours de l’Excellence Sportive (PES), filière de Haut-Niveau de la Fédération Française de Surf, agréé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports pour une olympiade.

Et désormais, il a donc bien-sûr pour but de préparer également ses élèves aux Jeux Olympiques qui accueilleront pour la première fois cette discipline en 2024.

On a décidé d’inviter aux Jeux la plus belle vague du monde.

Tony Estanguet

Le Comité d'organisation des Jeux Olympiques de Paris a choisi Tahiti pour organiser les épreuves de surf des JO de 2024.

Pour rappel, l’île polynésienne était en concurrence avec quatre autres candidatures dont trois bien plus familières et proches de nous : Lacanau (Gironde), Hossegor-Seignosse-Capbreton (Landes) et Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) puis, La Torche (Finistère).

Et même si, sur notre côte, on a déploré ce choix, il faut désormais s'entrainer d'autant plus pour aller glisser sur la légendaire vague de Teahupoo tahitienne, vantée par les meilleurs surfeurs du monde.

On avait une candidature peu coûteuse, ils ont choisi le spectaculaire.

Laurent Ortiz, adjoint délégué au surf et aux sports de glisse à la mairie de Biarritz

Dans le quotidien des espoirs de demain

Gabriel Courty-Villlanua s'est immiscé pendant 6 mois avec ses caméras pour rendre compte du quotidien de cette bande de jeunes pas tout à fait comme les autres. Quoique... 

Entraînement
Entraînement © Kestu Production

 

En immersion dans ce bien nommé Pôle Espoir, ce documentaire plonge dans l’intensité des compétitions, des préparations physiques et mentales mais aussi des cours magistraux classiques qui font partie intégrante du programme.

Des cours d'histoire aux règles d'hygiène de vie, de la gestion du stress à la concentration, des techniques de respiration à la natation, le programme est chargé mais complet.

Car ces jeunes triés sur le volet représentent l'élite et n'ont donc pas droit à la médiocrité. Le challenge étant de maintenir un niveau d'étude et de surf élevés pour prétendre à rester au sein du Pôle car les places y sont chères...

Et alors que tous les élèves traditionnels attendent avec impatience le moment des vacances, pour celle et ceux du Pôle, vacances ou pas, l'entrainement se poursuit...

La caméra suit aussi ces adolescents dans leur développement personnel, dans leur vie de groupe particulière comme au grès des compétitions sur les plages de la région : Hossegor, Cap-Breton, Anglet, l'île d'Oléron comme à l'étranger à Caprarica au Portugal comme on peut le découvrir ci-dessous.

Un quotidien hors du commun

Coachs, sponsors, professeurs d’école mais aussi le cercle familial accompagnent ce groupe d’adolescents. Tous ensemble, ils leurs inculquent des valeurs telles que la rigueur, la persévérance, le lien social ou encore la protection de l’environnement indissociable de la pratique de leur sport. 

Notamment grâce à la mise en place d’actions de développement durable avec l'association la WaterFamily qui sensibilise à l'écologie en préservant l'eau et la nature plus généralement.

L'humain au premier plan

Le réalisateur est plus habitué à surfer sur la neige que sur l’eau. Avec son regard extérieur au milieu du surf français, Gabriel a choisi d’aborder ce film sous un angle inattendu.

Et même si la part belle est faite au surf, sur l'eau et sous l'eau afin de servir la performance sportive avec de magnifiques images, Gabriel a fait le choix de mettre en avant et avant tout l’humain. Et l'accompagnement bienveillant de leur entraîneur Guillaume Billy à chaque instant est bien présent.

Découvrez un extrait du film ci-dessous.

durée de la vidéo: 01 min 15
Extrait de Pôle Espoir ©Kestu Production

Le téléspectateur s'invite discrètement alors dans les échanges coach/élève et dans la capacité de ces jeunes à conjuguer adolescence et pratique sportive de haut niveau avec l'espoir ultime d’aborder une carrière sportive pour les meilleurs des meilleurs.

 

Pour ce film, on voulait vraiment un regard extérieur, neutre par rapport au milieu du surf et ça retranscrit bien notre quotidien et ce que l'on vit vraiment tout au long de l'année.

Guillaume Billy, entraineur au Pôle Espoir

Diffusion en deux vagues

Ce sont bien-sûr les jeunes du Pôle, leurs encadrants et leurs familles qui ont eu droit au visionnage du film en avant-première dans des conditions idéales, presque dans l'eau, sous le soleil, les pieds dans le sable...

Et ce sont les jeunes qui en parlent le mieux comme vous pouvez le découvrir ci-dessous.

"Ils ont addddoorrrré !" 

Aventure humaine et sportive, ce film interroge sur la construction de soi à l’adolescence dans un contexte de dépassement personnel permanent.

Il montre aussi un bel exemple d'effort consenti pour donner le meilleur de soi dans l'espoir d'atteindre ses ambitions et ses rêves.

Alors, pour découvrir l'univers des espoirs de demain, cliquez ici

 

Pôle Espoir

Diffusé le lundi 8 mars à 23.05 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine

A voir ou revoir sur na.france3.fr 

52 mn

Réalisateur : Gabriel Courty-Villlanua

Cproduction : Kestu Production / France 3 Nouvelle-Aquitaine

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine surf sport sports nautiques société documentaires culture à l'antenne vos rendez-vous