Les boulangeries devront fermer 1 jour par semaine dans les Pyrénées-Atlantiques

Le sujet n'est pas nouveau et divise la profession mais le Préfet a tranché. Après avoir consulté les professionnels en juin dernier, favorables à 64% à un jour de congé, l'arrêté de fermeture hebdomadaire sera appliqué et les contrevenants sanctionnés. 

Par CA

Dans le département l'arrêté avait été pris en 1993. Mais il n'a jamais vraiment été appliqué.

Cette fois-ci, après avoir consulté les professionnels et malgré de nombreuses contestations judiciaires, le Préfet Eric Morvan a décidé de trancher, fermement, en faveur de la fermeture hebdomadaire. 

"Dans le secteur de la boulangerie, les grosses entreprises qui comptent plusieurs salariés peuvent honorer l'obligation du repos hebdomadaire des employés tout en restant ouverts tous les jours, en organisant un roulement, cela n'est pas possible pour les petits artisans qui sont obligés de fermer" argumente t-il.

La décision est loin de faire l'unanimité dans la profession. Jean Chabat, artisan boulanger, a ouvert sept commerces dans l'agglomération paloise. Ils sont ouverts tous les jours de la semaine. "Nous avons investi, pris le risque d'embaucher et du jour au lendemain on nous oblige à licencier" regrette t-il. "Nous sommes des artisans, on fabrique à 100%, on forme les apprentis, on bataille, on lutte contre les franchises qui nous envahissent avec leurs surgelés...". Membre de l'associaiton des boulangers opposés à l'arrêté, il devra cette fois se conformer à la loi.

Des contrôles seront effectués régulièrement promet la préfecture. Seules les périodes de Noël, Pâques et les vacances d'été feront exception.

Regardez le reportage de Denis Salles et Jean-Michel Litvine :

Les boulangeries devront fermer 1 jour par semaine dans les Pyrénées-Atlantiques
Le sujet n'est pas nouveau et divise la profession mais le Préfet a tranché. Après avoir consulté les professionnels en juin dernier, favorables à 64% à un jour de congé, l'arrêté de fermeture hebdomadaire sera appliqué et les contrevenants sanctionnés.
 



Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus