• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ecobuages illégaux dans les Pyrénées-Atlantiques : 450 hectares détruits par les flammes

Ecobuage au pays basque, une pratique contestée (image d'illustration) / © France 3
Ecobuage au pays basque, une pratique contestée (image d'illustration) / © France 3

Depuis dimanche matin, les pompiers des Pyrénées-Atlantiques sont à pied d'œuvre pour tenter d'éteindre des feux de végétation déclenchés par des écobuages illégaux.
 

Par Maïté Koda

Une première alerte a été lancée à dans le secteur de Bidarray, au Pays Basque, dimanche matin, mobilisant 70 pompiers et 16 camions. Ce lundi, une vingtaine de pompiers ont été à pied d'œuvre pour tenter de maîtriser un incendie à Licq-Athérey.

Au total, ce week-end, pas moins de 450 hectares de végétation sont partis en fumée dans les Pyrénées-Atlantiques. L'immense majorité des incendies se sont déclarés en Béarn, ou 350 hectares de végétation ont brûlé.

Quinze personnes devraient faire l'objet de procédures judiciaires. 
 
 

Les écobuages restent interdits ce lundi

Des incendies qui sont la conséquence d'écobuages, mal maîtrisés, notamment en raison des conditions météorologiques. La pratique, qui consiste à débroussailler les terres par le feu avait pourtant été temporairement interdite par la préfecture pendant le week-end, en raison notamment du risque de propagation du feu.

L'interdiction a été reconduite pour la journée du lundi 4 mars.

 
Voyez le reportage dans lequel interviennent Jean-Marie Castanchoa (Aadjoint au maire de Bidarray) et Robert Casadebaig (Maire de Laruns) :

 
Écobuages illégaux dans les Pyrénées-Atlantiques : 450 hectares détruits par les flammes

Sur le même sujet

Soirée de clôture du festival Au Fil du Son à Civray

Les + Lus