François Bayrou fustige le ralliement du soi-disant gaulliste Dupon-Aignan à Marine Le Pen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cendrine Albo

"Qu'on ose se dire gaulliste en faisant un tel choix, c'est une immense honte" a écrit le maire de Pau, président du Modem et soutien d'Emmanuel Macron dans un tweet. Le créateur de "Debout la République" fut l'un de ses collaborateurs dans les années 90.




Nicolas Dupont-Aignan a été chef de cabinet puis conseiller technique de François Bayrou en 1993 et 1994. Le président du Modem était alors ministre de l'Education Nationale sous le deuxième mandat de François Mitterrand, en période de cohabitation.

Hostile à l'Euro et aux institutions européennes actuelles, celui qui siège aujourd'hui au banc des non-inscrits à l'Assemblée Nationale fut l'un des plus jeunes députés de France. Il a été élu pour la première fois en 1997 sous les couleurs du RPR, puis de l'UMP. 

C'est dix ans plus tard qu'il quitte le parti et crée son mouvement "Debout la République". Nicolas Dupont-Aignan se dit gaulliste, républicain et souverainiste. 

Il a signé un accord, vendredi, avec Marine Le Pen, qualifié "d'accord de gouvernement". Le Front National espère ainsi récupérer les 4,7% d'électeurs (1 million 695 186 de personnes) qui ont voté pour le candidat le plus fortuné de ces élections présidentielles

Selon la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, la déclaration de patrimoine de Nicolas Dupont-Aignan s'élève à 2,4 millions d'euros.