L'impact de l'épidémie de coronavirus sur l'activité des entreprises du Pays basque

Le port de Bayonne. L'activité des entreprises au pays basque est au ralenti comme l'indique l'étude chiffrée de la chambre de commerce et d'industrie du pays basque. / © Isabelle Noguès Radio france by MAXPPP
Le port de Bayonne. L'activité des entreprises au pays basque est au ralenti comme l'indique l'étude chiffrée de la chambre de commerce et d'industrie du pays basque. / © Isabelle Noguès Radio france by MAXPPP

Une enquête publiée par la chambre de commerce et d'industrie de Bayonne révèle une situation préoccupante. Sans surprise, l'hôtellerie-restauration et la construction sont les secteurs dans lesquels on note le plus de fermetures d'entreprises.

Par Rémi Poissonnier

Pas moins de 902 entreprises ont répondu à cette enquête : 63% d'entre elles ont dû fermer temporairement face à l’épidémie de Coronavirus et 28% notent un fort impact sur leur activité.

Les secteurs les plus touchés sont l'hôtellerie-restauration et la construction avec respectivement 82 % et 79 % de fermetures. Logiquement, l'agriculture s'en sort le mieux avec seulement 25 % de fermetures.

La baisse du chiffre d'affaire est la principale difficulté rencontrée


Les principales difficultés rencontrées par les entreprises sont la diminution du chiffre d’affaires (57% l’estiment à plus de 50%), la baisse de fréquentation ou de commandes et les problèmes d’approvisionnement ou d’expédition. Le secteur le plus touché par la baisse de chiffre d'affaire est le transport : 80 % des entreprises qui ont répondu ont une baisse de CA de plus de 50 %.
32 % des entreprises craignent de devoir fermer dans les 6 mois.

Les conséquence de l'épidémie sur les entreprises se manifestent par des réductions d'effectifs, du chômage partiel, des difficultés de trésorerie, des reports d'investissement et des risques de fermeture. Elles ne sont pas toutes immédiates : 32 % craignent un risque de fermeture dans les 6 mois.

L'import-export est également fortement perturbé : 79 % des entreprises qui importent rencontrent des difficultés contre 77 % pour celles qui exportent. Toutefois plus de 80 % des entreprises qui ont répondu à l'enquête ne sont pas dépendantes du commerce avec l'étranger.

55 % des entreprises ont mis en place une organisation de travail spécifique

Pour faire face à cette situation inédite, 55% des entreprises ont mis en place des mesures d’organisation spécifiques, notamment l’annulation de déplacements ou réunions, et du télétravail.

Parmi les mesures que les entreprises envisagent de mobiliser, sont cités le plus fréquemment le report des échéances sociales ou fiscales (67%) et le financement des salariés via le chômage partiel (51%).

Cette enquête de la CCI Bayonne - Pays Basque, a été menée, comme dans toutes les CCI de Nouvelle-Aquitaine, afin de faire remonter aux pouvoirs publics les informations sur la situation des entreprises et de leur apporter tout le soutien nécessaire.

Les résultats complets de cette étude réalisée entre le 19 et le 23 mars 2020 sont à retrouver en cliquant ici :
 

Sur le même sujet

Les + Lus