Loi travail: Frédérique Espagnac appelle à "ne pas perdre trop de temps"

L'élue des Pyrénées-Atlantiques Frédérique Espagnac a appelé mercredi à "ne pas perdre trop de temps" pour résoudre le conflit autour de la loi travail. Elle pense que "trouver une porte de sortie collective" est possible.

La proche de François Hollande s'est exprimée devant l'Association des journalistes parlementaires. Elle juque qu'il ne faut "pas perdre de temps au vu des événements", Euro de football et Tour de France notamment.

"On ne peut pas dire qu'on est dans une période anodine", au vu des "hauts risques d'attentats", a-t-elle relevé. "Il faut qu'on soit tous responsables", notamment "par rapport aux forces de l'ordre", très sollicitées et qui ressentent de la "fatigue". "Même si on ne change pas l'esprit de la loi ( le président l'a dit ) néanmoins je pense qu'il y a des choses à faire", a-t-elle insisté.


Frédérique Espagnac a dit préférer éviter un nouveau 49-3 et s'attendrait "au pire", de la part de la Haute assemblée, à majorité à droite.