• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Manifestation contre le G7 : des échauffourées ont eu lieu dans le petit Bayonne bouclé par les forces de l'ordre

Manifestation et confusion dans le centre de Bayonne samedi 24 août / © Sebastien Lapeyrere/MAXPPP
Manifestation et confusion dans le centre de Bayonne samedi 24 août / © Sebastien Lapeyrere/MAXPPP

Les forces de l'ordre ont procédé au bouclage du Petit Bayonne. Des échauffourées mineures ont eu lieu. Les gendarmes étaient déjà très présents dans la ville depuis la nuit dernière.

Par Christine Le Hesran

Le bruit de l'hélicoptère au dessus de la ville, les gendarmes qui se déploient autour du petit Bayonne. Les habitants du centre ville, pour beaucoup surpris, ont pu constater la présence très visible des forces de l'ordre ce samedi 24 août. 
 
Les forces de l'ordre encerclent Bayonne. / © CLH / France 3 Aquitaine
Les forces de l'ordre encerclent Bayonne. / © CLH / France 3 Aquitaine

Bouclage du petit Bayonne

Les mouvements de forces de l'ordre dans le courant de l'après-midi se sont concentrés sur le quartier du petit Bayonne, entre la Nive et l'Adour. C'est là que des échauffourées ont éclaté en fin d'après-midi. Jets de pierre contre canon à eau, un face à face tendu.
Ils étaient environ 300 manifestants, anti-capitalistes, ultra-gauche et quelques gilets jaunes, face à de très nombreuses forces d'intervention. Bilan de la préfecture hier soir : 68 interventions sur l'ensemble de la journée et 38 gardes à vue.
 
 
Depuis 17 heures, les manifestants avaient rejoint la Place St-André. Les forces de l'ordre ont laissé passer les piétons en direction du petit Bayonne mais ne laissait plus personne en sortir ce qui a provoqué de la colère de ceux qui ne voulaient pas se retrouver au milieu de la bataille...

 

Le peti Bayonne sous très haute surveillance > 
  
  
 

Bayonne sous très haute surveillance

Une journée particulière ce samedi 24 août... Depuis la nuit de vendredi à samedi, la ville vit au rythme des véhicules de gendarmes mobiles, des motards voltigeurs prêts à intervenir et qui circulent dans la ville, parfois sous les huées. Une habitante du petit Bayonne, promenant son chien, les voit encore une fois : " On est où ? " s'insurge-t-elle.
 


Dans les rues, le long des quais où les gendarmes patrouillent depuis le petit matin, les propos des habitants sont surtout orientés vers la question : " Pourquoi ça ? " Un autre, commerçant, témoigne de sa satisfaction de voir la présence des forces en nombre en s'adressant directement à un gendarme mobile qui contrôle l'identités des promeneurs près de la mairie. 
 

 
Inscription anti-G7 écrite ce samedi après-midi à Bayonne / © France 3 Aquitaine
Inscription anti-G7 écrite ce samedi après-midi à Bayonne / © France 3 Aquitaine



 

A lire aussi

Sur le même sujet

La naissance de Yantouta

Les + Lus