Déconfinement: Les parcs animaliers béarnais ouvrent progressivement.

A Asson, le parc a ouvert dès le 11 mai. "Tout s'est bien passé. Les gens respectent vraiment les consignes." / © FTV
A Asson, le parc a ouvert dès le 11 mai. "Tout s'est bien passé. Les gens respectent vraiment les consignes." / © FTV

Après plus de deux mois de confinement, un peu partout, les zoos et parc animaliers rouvrent. Exemple en Béarn où l'on compte trois parcs animaliers et trois ouvertures à des dates différentes. Si les animaux n'ont pas souffert du confinement, il faut maintenant retrouver le public.

Par Eric Poussard

Pour les gestionnaires de l'Exotic Park, à Lescar, près de Pau, le jour J c'est jeudi. Enfin la reprise, dès 10 heures, après une trop longue fermeture à cause du confinement. Pour la toute jeune entreprise, lancée en septembre dernier, il est vital de renouer au plus vite avec le public. Car les débuts ont été prometteurs pour ce parc axé en priorité sur les insectes. 10 000 visiteurs en cinq mois, bien au-delà des prévisions. L'Exotic Park a comblé un vide sur l'agglomération paloise. Les familles ont pu renouer avec la découverte d'animaux rares ou étonnants.
 
Le vivarium est l'une des particularités de l'Exotic Park de Lescar / © Elixabete Gonzalez Larburu / FTV
Le vivarium est l'une des particularités de l'Exotic Park de Lescar / © Elixabete Gonzalez Larburu / FTV
 
L'Exotic Park veut retrouver les visiteurs le plus rapidement possible. / © Elixabete Gonzalez Larburu / FTV
L'Exotic Park veut retrouver les visiteurs le plus rapidement possible. / © Elixabete Gonzalez Larburu / FTV


Retrouver le public

"Il aurait été possible d'ouvrir le 11 mai, mais de nouvelles volières devaient être installées et l'accueil des visiteurs en toute sécurité a demandé une mise en place particulière. Le sens de visite flêché, l'organisation dans le vivarium, on recommande aux visiteurs de porter un masque, mais ce n'est pas une obligation, et de respecter les distances bien entendu. On verra dès jeudi en fonction de l'affluence." explique Maryline Perret, co-gérante de l'Exotic Park à Lescar

On a vécu le confinement dans d'assez bonnes conditions, aussi grâce au soutien d'entreprises locales. Un supermarché de Serres-Castet nous donne ses surplus depuis le début de la crise. C'était la vraie difficulté, la nourriture, mais finalement ça s'est bien passé. Et puis on a eu les aides gouvernementales. Donc le choc est encaissé, maintenant il faut travailler et accueillir les visiteurs. 
Maryline Perret, co-gérante de l'Exotic Park à Lescar


Des visiteurs qui pourront profiter des récentes naissances dans le parc.
 


Le zoo d'Asson a ouvert dès le 11 mai

Le grand parc animalier en Béarn est un peu plus loin de l'agglomération paloise, quelques kilomètres après Nay. Le zoo d'Asson a ouvert ses portes dès le 11 mai. Pour le directeur, Luc Lorca, tout était prêt en terme de balisage, de sécurité, de protocole. La première semaine a été plombée par la mauvaise météo mais le dernier week-end, le zoo a acueilli du monde.  "Tout s'est bien passé. Les gens respectent vraiment les consignes. Le port du masque est obligatoire dans certains sites, les poussettes mises de côté dans trois zones d'immersion pour fluidifier la circulation mais rien de trop contraignant. Après, bien sûr, pas de restauration classique ou de terrasse. Il y a quand même de la vente de snack à emporter. Nous avons de l'espace, 5 hectares, donc les gens ne se marchent pas sur les pieds."

La priorité, durant le confinement, c'était les soins pour les animaux, leur alimentation. On a eu beaucoup de naissances pendant la période, des lémuriens, des kangourous, un grand duc, des chiens des prairies, des oiseaux. On a perdu 20% de notre chiffre d'affaire annuel, au moins. On verra bien ce qu'obtient l'association française des parcs zoologiques auprès de l'état. 
Luc Lorca, directeur Zoo d'Asson

 
Les animaux n'ont pas souffert durant le confinement / © FTV
Les animaux n'ont pas souffert durant le confinement / © FTV
 

 



Les ours de Borce attendront encore un peu les visiteurs

Pas de précipitation pour ouvrir le Parc'Ours de Borce, en vallée d'Aspe. Les animaux sont en bonne santé, la période de confinement a finalement été très calme pour eux. Les gestionnaires du parc ont trouvé des solutions pour l'alimentation, avec des dons de particuliers notamment. Deux cagnottes sur internet (sur les sites helloasso et leetchi) sont également venues soutenir l'activité du parc. Maintenant, l'équipe du Parc'Ours veut bien gérer le retour des visiteurs. " On a perdu 3 mois d'activité c'est vrai. Mais la priorité c'est de repartir en toute sécurité, pour les clients comme pour les salariés. Nous sommes en train de finir des travaux, des aménagements. Il faut donner des sens de circulation pour les futuresvisites, bien protéger l'accueil et surtout bien gérer l'organisation dans la boutique. C'est un espace important pour nous et on ne pourra pas s'y bousculer. Donc on y travaille. Pour l'ouverture, on se donne encore un peu de temps. On va voir comment ça se passe ailleurs, jusqu'à la fin du mois de mai, et on ouvrira ensuite. "

Rien ne presse vraiment, il vaut mieux bien faire les choses pour que tout le monde se sente bien et en sécurité.
Séverine Garay, Parc'Ours à Borce

On devrait retrouver les ours du parc en juin. / © FTV
On devrait retrouver les ours du parc en juin. / © FTV
 
 

 


Les trois parcs béarnais ont des rythmes de reprise différents. Mais l'essentiel est d'accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions.
 

Sur le même sujet

Les + Lus