REPLAY. Basket : revivez la victoire de Pau-Lacq-Orthez contre Strasbourg lors du premier match de la saison du championnat de France

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Lukas Nico / H.A

Le premier rendez-vous basket de la saison sur France 3, c’était ce samedi 24 septembre ! Au Palais des Sports de Pau, l’heure des retrouvailles a sonné entre l’Elan Béarnais et la SIG Strasbourg. Les Béarnais l'emportent sur les Alsaciens, 83 à 80.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

Pour la première journée du championnat de France Basket Betclic Elite, le rendez-vous était fixé ce samedi 24 septembre pour le match Pau-Lacq-Orthez et Strasbourg  : deux clubs de play-offs la saison dernière, adversaires en finale de la coupe de France 2022, et qui ont conclu l’exercice précédent avec le même bilan (6e et 7e : 19 victoires, 15 défaites).

Victoire de Pau

Les Béarnais l'emportent 83 à 80 et entament ainsi la saison avec confiance. Strasbourg, qui partait pourtant favori, est passé à côté de cette première sortie malgré un bon début de rencontre. 

Revivez ce match sur France.tv

L'avant-match

Pau : le grand soulagement. Passé tout prêt d’une liquidation judiciaire, Pau-Lacq-Orthez qui était sous pavillon américain (CSG), a bien failli disparaitre cet été, en rejoignant le monde amateur. Sauvé sur le gong avec le rachat du groupe Eat4Good, l’Elan va pouvoir lancer sa reconstruction, après une intersaison chaotique. "C’était un été stressant", murmure Giovan Oniangue. "Tu pars en vacances mais tu ne sais pas ce qu’il va se passer. Je pensais aussi aux salariés, au club et à ceux qui s’investissent ici".

Le club historique, 9 fois champion de France, reste en Betclic Elite et a donc pu lancer son nouveau projet : "Un projet à taille humaine", décrivait Sébastien Ménard nouveau président du club, lors de son arrivée en août. Avec un budget plus faible, les ambitions seront forcément revues à la baisse.  D’autant plus avec le départ de ses trois meilleurs marqueurs : Brandon Jefferson (leader du championnat : 18,2pts), Gregor Hrovat, et Justin Bibbins. Sans oublier celui d’un des meilleurs défenseurs de la saison dernière : Hamady Ndiaye, désormais à Nanterre.

"On a une équipe totalement différente", dit Oniangue. "L’an dernier on avait un meneur (Brandon Jefferson) qui avait un énorme talent individuel. Michael Stockton lui, score mais pense d’abord à la passe". Recruté après un passage au Champagne Basket, le meneur expérimenté aura en effet les responsabilités à la création. L’axe 1-5 avec Vitalis Chikoko, pourrait annoncer de belles promesses, quand on connait les qualités de passeur du magicien. Niveau scoring, Garrett Sim fait son grand retour en France, et découvre un nouvel Elan après Chalon (2020-21). Il faudra également surveiller un autre nouvel arrivant en la personne de Markeith Cummings. L’intérieur américain en préparation, a montré des choses intéressantes, avec notamment 16 points et 8 rebonds face à Fos-sur-Mer.

Strasbourg, le travail d’un groupe. Privé durant la quasi-totalité de la préparation de son coach principal Lassi Tuovi (retenu à l’Euro Basket), la SIG a pu se reposer sur son staff et son ossature construite il y a 3 ans. « La continuité au sein du club nous permet de toujours travailler dans la bonne direction » indique le meneur Jean-Baptiste Maille.

Cette saison encore, le club a su conserver un noyau solide de joueurs qui avaient fortement contribués l’an dernier : le capitaine DeAndre Landsdowne, Matt Mitchell, Ike Udanoh et les deux JFL Maille et Cavalière. Sans oublier de remplacer des pièces clés du puzzle alsacien. Marcus Keene véritable danger offensif a pris les rennes de l’équipe après le départ de John Roberson, et le jeune Bodian Massa a été choisi pour prendre la relève de Yannis Morin parti à Roanne.

Pour autant, avec cette préparation tronquée par quelques absences et blessures, le groupe est-il prêt pour cette nouvelle saison ? « Oui mais il y a encore beaucoup de travail » tranche Maille. Ce qui ne trompe pas avec les exigences et objectifs de Strasbourg en Betclic Elite et en Europe. « On n’est peut être pas l’équipe la plus prête, mais celle qui le sera en septembre, ne sera pas forcément la meilleure en mars, avril, mai. »

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité