"Franchir les murs": festival numérique sur les cultures urbaines à Pau

Alors que l'activité culturelle tourne au ralenti, Pau s'offre un festival. Un rendez-vous 100% numérique. 

Le festival met en lumière le travail d'artistes autour des cultures urbaines
Le festival met en lumière le travail d'artistes autour des cultures urbaines © Little Shao
En plein confinement, dans l'urgence, Benoît Palacio s'est sérieusement mis au travail. Le résultat c'est un festival numérique, "Franchir les murs".

Le responsable et programmateur des musiques et cultures urbaines à la ville de Pau voulait ouvrir une fenêtre. Une fenêtre sur le monde et la vie culturelle intense dans le domaine du skate, du graffiti, du street art.
Depuis quelques années, il a carte blanche pour organiser tous les événements possibles et imaginables sur cette thématique à Pau. Résultat, de très belles rencontres, de magnifiques expositions. "Vagues de béton" sur l'histoire et la vitalité du skate, mais aussi "Sessions Urbaines" avec le photographe Little Shao. Et c'est l'ensemble de ces propositions qui sont désormais accessibles sur le site de la ville de Pau. Des centaines de photographies, des courts-métrages, des animations pour les plus jeunes. Un programme complet, un vrai festival.
 
Benoît Palacio veut mettre en valeur les cultures urbaines
Benoît Palacio veut mettre en valeur les cultures urbaines © Elixabete Gonzalez / FTV


Il a fallut recontacter tous les artistes, obtenir leur autorisation pour cette nouvelle exposition numérique. Ils ont tous été ravis de cette mise en lumière, dans une période très compliquée. Aujourd'hui, c'est le déconfinement mais il faut se remettre dans le contexte. Il y a quelques semaines, chez moi devant mon ordinateur à me demander ce que je pouvais bien faire pour faire vivre cette culture... Tout repart doucement, les lieux de spectacle vivant sont très limités. Je voulais ouvrir cette fenêtre, que depuis son canapé, son bureau, on puisse découvrir cet univers foisonnant, riche. On avait la solution devant les yeux, tout dématérialiser ! 
Benoît Palacio, Responsable cultures urbaines, ville de Pau

 

En profitant de l'ensemble du festival "Franchir les murs", on peut passer quelques heures à admirer les clichés de skate, à déambuler dans les rues de Paris, Los Angeles ou Rio, à découvrir une ville de Pau déserte dans le film "PauVid20" d'Emmanuel Gril, à découvrir le travail de design et de graphisme d'artistes internationaux. 
 

On a passé des commandes à des artistes locaux pour compléter l'offre globale et pour soutenir le milieu très durement touché par la crise. Les festivals ferment les uns après les autres, c'est vraiment dur actuellement. A nous, acteurs culturels, d'être inventifs et réactifs pour donner accès, encore malgré tout, à la culture.
Benoît Palacio, Responsable cultures urbaines, ville de Pau

 


Parmi les "bonus" ajoutés aux expositions déjà vues sur Pau, un long-métrage « Demain c’est déjà loin » de Bertrand Vacarisas, des activités jeune public et même un jeu de l’oie illustré à télécharger pour jouer en famille créé par Nicolas Barrome Forges (créateur de l’affiche du festival) et Sébastien Touache. Enfin, pour la musique, le label palois A Tant Rêver du Roi (ATRDR) livre une première playlist et il y en aura d'autres. 
Franchir les murs
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn culture expositions événements sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter