L'hippodrome de Pau a sauté l'obstacle rouge d'Auteuil, une première réussie avec 10 courses au programme

L'hippodrome de Pau a accueilli à huis clos les 10 courses prévues à Auteuil. Une première qui a permis de mettre en avant les atouts palois. D'autres courses pourraient se dérouler en Béarn le 7 juin prochain.

Gaëtan Richard masqué, et son cheval découvre les 30 hectares de l'hippodrome palois du Pont-Long pour une réunion printanière initialement prévue à Auteuil. 10 courses au total.
Gaëtan Richard masqué, et son cheval découvre les 30 hectares de l'hippodrome palois du Pont-Long pour une réunion printanière initialement prévue à Auteuil. 10 courses au total. © Elise Daycard FranceTV

L'hippodrome d'Auteuil situé en zone rouge se met au vert à Pau, 10 courses étaient au programme.

Après la confirmation de l'arrêt des courses à Auteuil, situé en zone rouge, l'organisateur France Galop a choisi de faire disputer la réunion du 26 mai sur l'hippodrome de Pau. 10 courses étaient au programme et près d'une centaine de partants étaient inscrits.

Une première dans le calendrier des courses hippiques qui permet à la capitale béarnaise de montrer ses atouts. Le site palois possède toutes les structures d'accueil pour répondre au cahier des charges sanitaires du moment. Un hippodrome qui pendant la période de confinement a mis la plupart de ses salariés au chômage partiel mais a gardé une équipe de huit jardiniers pour entretenir le terrain palois.

Nous avons une lourde responsabilité, les jockeys, entraîneurs, chevaux viennent de toute la France avec l'arrêt des courses à Paris, c'est aussi la satisfaction de se dire que Pau occupe toujours la 2è place des hippodromes d'obstacle en France. Jean Brouqueyre, directeur de l'hippodrome de Pau.

Aujourd'hui avec les beaux jours, la piste paloise de haies disposait de tous ses atouts pour séduire les observateurs parisiens. Pau avait déjà accueilli des courses en 2006, époque où il existait un meeting de printemps en Béarn.
 
Pour Jean Brouqueyre, directeur de l'hippodrome de Pau, accueillir ces courses est une véritable opportunité pour l'hippodrome palois
Pour Jean Brouqueyre, directeur de l'hippodrome de Pau, accueillir ces courses est une véritable opportunité pour l'hippodrome palois © Catherine Pipard / FTV

On a oublié que Pau, il y a 15 ans, courait au printemps et à l'automne. Dans l'inconscient des gens, on se dit que Pau est différent à cette période. Moi je pense que les pistes sont bonnes et cela fait deux mois que l'on travaille pour. Pau, c'est aussi un centre d'entraînement avec une activité qui ne s'est pas arrêtée. Jean Brouqueyre, directeur de l'hippodrome de Pau.

Près d'une centaine de personnes étaient présentes ce mardi sur le champ de course palois, toutes les mesures sanitaires et de sécurité étaient en place, seuls les personnels indispensables au bon fonctionnement de l'hippodrome s'activaient dans les allées du Pont-Long.

Le port du masque était obligatoire, même pour les jockeys, et les épreuves se déroulaient entre 15h45 et 21h25, une première là aussi pour le site palois.
Des fléchages ont été tracés au sol dans les parties communes comme la salle des balances, le vestiaire des jockeys et le rond de présentation pour permettre une bonne circulation tout en respectant les distances de sécurité.

 
La tribune principale de l'hippodrome de Pau bien vide en raison du huis-clos. Seuls les personnels indispensables au bon fonctionnement de l'hippodrome ont assisté aux 10 courses du jour
La tribune principale de l'hippodrome de Pau bien vide en raison du huis-clos. Seuls les personnels indispensables au bon fonctionnement de l'hippodrome ont assisté aux 10 courses du jour © Elise Daycard FranceTV

Des courses et un spectacle en direct pour la télévision.


Le paris mutuel urbain était bien ouvert ce mardi pour les courses de Pau, rappelons qu'ils peuvent se faire chez les buralistes qui possèdent un point PMU, ou en ligne. Pas de spectateurs sur l'hippodrome, mais une foule de passionnés derrière leur écran de télévision donc. Le programme de l'après midi était diffusé en direct sur Equidia, la chaîne des courses de chevaux.

Disputées à huis clos, les épreuves se sont déroulées sans souci sous un soleil printanier, les jockeys vedettes étaient au rendez-vous, Jonathan Plouganou, élu récemment sur twitter meilleur jockey d'obstacles, la cravache d'or Bertrand Lestrade, ou encore le crack jockey anglais installé à Royan, James Reveley.
   

Il faut féliciter le directeur de l'hippodrome pour la qualité des pistes. Ce sont des terrains roulants, propices à la vitesse, ce n'est pas toujours un plaisir pour les jockeys et les chevaux. Maintenant, on peut faire notre travail et on s'estime heureux, on vit les courses à huis clos depuis presque un mois. Ne pas avoir de courses, ça nous a fait beaucoup de mal. Et aujourd'hui, ne pas monter à Auteuil, c'est dur car c'est le sommet, la consécration pout tout jockey. Jonathan Plouganou, jockey d'obstacles.

 

 

Le prix de Burgrave II pour commencer et 1è victoire pour le jeune jockey Dylan Salmon.

Les caméras étaient bien là pour l'entame sur l'hippodrome de Pau. Pas une grande course mais une épreuve à réclamer pour débuter l'après midi, avec 6 pouliches de 3 ans au départ. De jeunes chevaux et des jockeys de renom comme Jonathan Plouganou ont ainsi pu prendre la mesure de la piste paloise. Arrosée plusieurs fois avant le départ pour assouplir le terrain, le tracé du Pont-Long nous a offert une course riche en rebondissement. 
 

Dès la première haie, une double chute élminait deux des 6 cavaliers partis dans la première, la jockey Charlotte Prichard a dû même être évacuée par ambulance vers l'hôpital de Pau après une faute de sa monture, Delhi Chope. Un peu plus loin sur ce parcours de 3200 mètres, nouveau contre-temps, un jockey s'arrêtait pleine piste, problème d'étrier, on avait déjà perdu la moitié des concurrents. Mais le meilleur était bien à venir sur la piste puisque Dance With Devils à la lutte avec Kenzya allait voit revenir Hopalla Chocolat de l'arrière.

Une magnifique dernière ligne droite, et c'est l'entraînement de la Mayenne de Julien Mérienne qui plaçait sa pouliche, Hopalla Chocolat, devant, elle musardait tranquillement à deux longueurs des leaders jusque là. Un final tout en travers pour venir coiffer ses deux compagnons, Dance with Devil et Kenzya. Hopalla pas Chocolat cette fois-ci permet au jeune jockey Dylan Salmon de remporter la première course de sa jeune carrière, une première également sur l'hippodrome palois. 
 
1ère victoire pour Dylan Salmon, lui aussi masqué, et la pouliche Hopalla Chocolat.
1ère victoire pour Dylan Salmon, lui aussi masqué, et la pouliche Hopalla Chocolat. © Elise Daycard FranceTV
 

Grande réunion à Pau, le 7 juin si Auteuil est toujours fermé

Cette première journée disputée à Pau était un véritable enjeu pour l'hippodrome, il peut ainsi montrer sa capacité à organiser de grandes courses nationales pendant la saison de printemps. Le champ de course palois dispose de deux atouts sur la scène hippique française, avoir un parcours historique pour l'obstacle et posséder une longue piste en sable fibré de la dernière génération pour les courses de plat. Les travaux ont été achevés pour la dernière saison d'hiver de Pau et seul Deauville est à ce jour équipé de la sorte. 

La volonté de Pau est de s'inscrire dans l'avenir et de devenir un hippodrome qui puisse organiser des journées de course sur l'année entière. 
 
L'hippodrome de Pau accueille à huis clos 10 courses prévues à Auteuil

France Galop, organisateur des courses hippiques en France, adapte son programme depuis la fermeture des hippodromes de la région parisienne. Si Paris ne repasse pas au vert d'ici la fin de cette semaine, Pau accueillera à nouveau le 7 juin une partie des courses prévues à Auteuil. Le Grand Steeple-Chase de Paris et la Grande Course de Haies d'Auteuil ne serait pas concernés comme indiqué ci-dessous par France Galop:

Réunion du Grand Steeple-Chase de Paris (7 juin)

La reconstruction du programme d’obstacle a placé au dimanche 7 juin le Grand Steeple-Chase de Paris ainsi que la Grande Course de Haies d’Auteuil.
Actuellement, l’hippodrome d’Auteuil est situé en zone rouge et il n’est pas possible de savoir s’il pourra être opérationnel (car passé en zone verte), le 7 juin.

En conséquence, les administrateurs ont décidé que :Les engagements pour la réunion du 7 juin se clôtureront le vendredi 29 mai. Il sera possible d’engager sur la réunion d’Auteuil pour le Grand Steeple-Chase de Paris et la Grande Course de Haies d’Auteuil. Toutes les autres courses seront proposées à l’engagement à Pau (dont les Prix Héros XII et Hypothèse). Une communication aura lieu le mercredi 3 juin, au plus tard, concernant le lieu et le programme de cette journée du 7 juin.

Enfin, si le Grand Steeple-Chase de Paris ne pouvait se disputer le 7 juin, le programme d’obstacle de l’automne serait remanié.
 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hippisme sport cheval animaux nature béarn