Laboratoires homéopathiques Boiron : le site de Pau va fermer, 18 postes supprimés à Canéjan en Gironde

Le numéro un mondial de l'homéopathie a annoncé mercredi la fermeture de 31 de ses sites en France et la suppression de 646 emplois dont 25 à Pau et 18 à Canéjan. Les salariés ont le sentiment que l'Etat français les a abandonné en décidant de ne plus rembourser l'homéopathie.
L'usine Boiron de Pau fait partie des 31 sites que le groupe pharmaceutique fermera d'ici la fin de l'année.
L'usine Boiron de Pau fait partie des 31 sites que le groupe pharmaceutique fermera d'ici la fin de l'année. © B.Bracot/F3Aquitaine
"On subit de plein fouet les campagnes de dénigrement de l'homéopathie depuis deux ans" déplore la directrice de l'établissement Boiron installé à Canéjan.

Dans ce laboratoire qui assure l'approvisionnement de quelques 722 pharmacies du secteur, l'activité a chuté de 20% l'an dernier. 

La faute à ceux qui affirment que l'homéopathie n'est pas plus efficace qu'un placebo et la faute au déremboursement programmé par le gouvernement.

Le groupe Boiron avait annoncé qu'il y aurait des conséquences sur l'emploi. Le plan de suppression de postes est tombé hier : 31 sites fermeront d'ici la fin de l'année. Et 646 postes seront supprimés sur les 2500 que compte l'entreprise dans l'hexagone.

Chute du chiffre d'affaire

Le géant pharmaceutique affirme que son chiffre d'affaire de l'année 2019 est en net recul, une situation qui s'est aggravée en fin d'année par la décision du gouvernement français de ne plus rembourser les produits homéopathiques.

Selon les chiffres révélés par la direction, les ventes ont baissé de 12,6% l'an dernier, ce qui a entraîné une diminution de 8,6% du chiffre d'affaire et de 29% des bénéfices nets.

Taux de remboursement à 0 en 2021

Le taux de remboursement des médicaments homéopathiques a commencé à baisser le 1er janvier 2020, passant de 30 à 15%.

Il tombera à 0% en 2021.

Cette décision a été prise courant 2019 suite à l'avis de la Haute Autorité de Santé. L'HAS estimant que l'efficacité des médicaments homéopathiques est insuffisante. 

"Les attaques virulentes, injustifiées et réitérées contre l'homéopathie en France, pèsent lourdement sur notre entreprise" a dénoncé la direction du groupe qui compte "réorganiser ses équipes commerciales pour s'adapter à cette nouvelle donne". Elle a par ailleurs annoncé la création de 134 postes dans ce sens. 

25 emplois supprimés à Pau, 18 à Canéjan

Le site palois, spécialisé dans la préparation et la distribution des produits, emploie 25 personnes. Il fermera d'ici la fin de l'année.

"On a l'impression d'avoir été abandonné par les pouvoirs publics" dénonce, amer, un des salariés.

Direction et représentants du personnel doivent se réunir prochainement afin de négocier les mesures qui accompagneront les licenciements.

A Canéjan, où 52 personnes travaillent aux préparations magistrales, à la logistique et aux relations clients, 18 postes seront supprimés.

"Ca se fera en deux temps" explique la directrice. "Les premiers départs devraient être effectifs en juin 2021".

Dans le reportage qui suit, nous sommes allés à la rencontre des salariés du laboratoire palois.
 
Laboratoires homéopathiques Boiron : le site de Pau figure parmi les 31 supprimés








 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie santé société