Pays basque : une entrepreneuse crée un masque transparent et lavable, les commandes affluent

Au Pays basque, Delphyne Lumalé a mis au point un masque transparent. Conforme aux normes en vigueur, il a pour objectif de faciliter la vie des malentendants, mais aussi des professionnels de la santé ou des personnes en contact avec de jeunes enfants. L'entrepreneuse croule sous la demande. 
Le masque de Delphine Lumalé est lavable 20 fois.
Le masque de Delphine Lumalé est lavable 20 fois. © France 3 Euskal Herri
Comment lire sur les lèvres quand tous nos interlocuteurs sont masqués ? La question, nombre de mal-entendants sont amenés à se la poser, notamment depuis l'instauration du masque obligatoire dans de nombreux espaces publics ou clos.
A Sames, au Pays basque, Delphyne Lumalé, a longtemps planché sur la question. Après trois mois de recherche, une dizaine d'essais et de créations de prototypes, elle est parvenue à mettre au point un masque transparent et lavable.

Les contours sont en tissus, afin de "favoriser la respirabilité", explique la créatrice. Le centre du masque, au-dessus des lèvres a lui une forme "bec de canard", et est quant à lui transparent. "J'ai privilégié un matériau auto collant anti-buée", précise Delphyne Lumalé.
 
Tapissière d'art de formation, Delphyne a fabriqué des masques en tissus pendant le confinement.  C'est un client qui lui a formulé la demande d'un masque transparent. Ce dernier, propriétaire d'un bar souhaitait pouvoir interagir avec une de ses clientes mal-entendantes. Les débuts sont laborieux "J'ai commencé par un masque avec une toute petite fenêtre, raconte Delphyne Lumalé. Et le masque, se déplaçait, la fenêtre n'était plus devant la bouche…"

Testé en collaboration avec une orthophoniste

La couturière entre ensuite en contact avec Carole Bouté, une orthophoniste. "Elle cherchait un masque transparent.  Je l'ai contactée et je lui ai envoyé tous mes prototypes. Elle m'a fait ses retours d'expérience… On est devenues amies et au final, ce masque est sorti".
La couturière a alors développé et breveté ce modèle qui est conforme au cahier des charges de la DGA, la Direction générale de l'armement.

Rencontre avec cette entrepreneuse >

Des masques transparents, lavables, et fabriqués au Pays basque

Certifié UNS1

Le masque, appelé "Beethoven" par sa créatrice, du nom du compositeur sourd,  est certifié UNS1 (Usage non sanitaire pour les professionnels), filtre au-delà de 90% des particules. Il peut être lavé 20 fois à 60 degrés.
"C'est utile pour le public de personnes sourdes qui ne pratique pas la langue des signes, mais aussi pour les adultes qui deviennent sourds (…)  ils ont besoin de voir les bouches".

Ce masque, il a une utilité.  Il fallait le fabriquer vite, on ne pouvait pas attendre un an. C'était une course. Je me levais la nuit pour découper du tissue, recommencer… Ça a été long et difficile, mais je suis contente.

Delphyne Lumalé, créatrice de marques transparents

 

Afflux de commandes

L'éducation nationale a d'ores et déjà fait part de son souhait de vouloir s'équiper en masques de ce type, et souhaite en acquérir plusieurs centaines de milliers à destination des enseignants de maternelle et des équipes pédagogiques.
En une semaine, Delphyne a quant à elle déjà reçu 3 000 pré-commandes d'entreprises privées.  Elle recherche actuellement des ateliers de couture partenaires afin de pouvoir répondre à toute cette demande.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque nature covid-19 santé société entreprises économie