• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Pyrénées : les oursons de Sorita ont-ils été tués ?

Sorita, l'une des rares photos des ourses introduites en ocobre 2018. C'est donc l'autre femelle Claverina qui serait à l'origine de l'attaque de brebis à Larrau. / © Images FIEP/PNP /Réseau ours brun
Sorita, l'une des rares photos des ourses introduites en ocobre 2018. C'est donc l'autre femelle Claverina qui serait à l'origine de l'attaque de brebis à Larrau. / © Images FIEP/PNP /Réseau ours brun

Dans un communiqué, l'Office national de la chasse et de la Faune sauvage s'inquiète de la disparition de deux oursons, nés cet hiver de Sorita, une ourse relâchée en octobre dans les Pyrénées. Les oursons pourraient avoir été tués par un ours mâle début mai.
 

Par Maïté Koda

Où sont passés les deux oursons de Sorita? Quelques mois après avoir été relâchée dans les Pyrénées-Atlantiques, l'ourse slovène avait donné naissance à deux petits. Le trio avait été aperçu pour la première fois le 17 avril , à distance et au moyen de jumelles par un agent de l'ONCFS.

 

Une équipe de France 3 a fait le point sur la disparition des oursons : 

 
Disparition des oursons de Sorita

 

Aucune trace depuis le 1er mai

Le 1er mai, ce sont leurs empreintes, laissées dans la neige qui ont été détectées. Depuis… aucune trace des deux petits. Et surtout, précise l'ONCFS, d'après les relevés, la mère des oursons qui est dotée d'un collier émetteur, a effectué ces dernières semaines des "déplacements de grande amplitude, avec de forts dénivelés, sur de courtes durées".

Des mouvements, "peu compatibles avec les capacités de déplacement limitées d’oursons âgés de quelques mois seulement", précise le communiqué.

 

Un ours mâle dans les parages

Les enquêteurs de l'ONCFS ont alors découvert la présence d'un autre ours mâle, qu'ils ont pu observer à distance, aux côtés de Sorita le 8 mai. A cette date "aucun indice de présence des oursons n'a été relevé".

Les agents émettent alors l'hypothèse que les deux oursons aient été tués par cet ours mâle, et expliquent mener des investigations pour le confirmer.
 
Gérard Caussimont, du fonds d'intervention éco-pastorale 64, va dans ce sens :  "Ce qui s'est peut-être passé c'est que la femelle en question a été surprise par un mâle dans un endroit où elle n'a pas pu défendre ses oursons.

Retour des chaleurs

"Parmi les causes de mortalité fréquentes observées dans la nature, la prédation par un ours mâle, différent du père génétique, est une constante chez l’ours.  Ces infanticides provoquent un retour des chaleurs de la femelle et ouvrent la possibilité à un nouvel accouplement", ajoute l'ONCFS.
 

Sur le même sujet

Chaleur et viticulture en Buzet

Les + Lus