Rétrospective des femmes nues du sculpteur landais Jacques Lasserre à Biarritz

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cendrine Albo .

Une cinquantaine d'oeuvres de l'artiste landais Jacques Lasserre sont exposées jusqu'au 12 janvier à la crypte Ste-Eugénie de Biarritz. A 74 ans, il continue de façonner le bois pour donner corps à des femmes nues, sensuelles, parfois énigmatiques et toujours pudiques.

Très vite Jacques Lasserre a opté pour le travail du bois.



Un matériau à qui l'artiste landais confère "une certaine sensualité" et "une charge érotique". Plus prosaïquement c'est aussi "un matériau super beau et gratuit" dit-il.

 





L'artiste landais, né à Dax en 1945 et formé aux Beaux-Arts de Bayonne puis Paris, présente dans cette rétrospective tout l'évolution de son travail.



Ses premières sculptures, à tendance abstraites et cubiques, étaient parfois inspirées de Modigliani.



Ses oeuvres plus récentes n'ont plus grand chose à voir. Elles sont beaucoup plus réalistes depuis qu'il a choisi de les façonner à partir de modèles vivants 



"Je suis arrivé à trouver mon style peut-être, enfin ça se trouve tout seul, je ne cherche pas". 

 


"C'est vrai que les sculptures ont une âme. Quand les modèles posent il se dégage quelque chose qui est du ressort du spirituel" confie t-il.

 




L'exposition intitulée "Sculpter les corps, sculpter les âmes" est en place jusqu'au 12 janvier à la crypte Ste-Eugénie de Biarritz.



L'entrée est gratuite. L'artiste propose des visites en sa présence les 5 et 12 janvier à 16 heures comme il l'a fait avec nos reporters de France 3 Euskal Herri.

 








 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité