VIDÉO. "Ils vendent le Pays basque aux enchères !" Des opposants à la spéculation immobilière occupent la ferme Olha, vendue à 1,3 million d'euros

durée de la vidéo : 00h01mn30s
A Saint-Pée-sur-Nivelle au Pays basque, la ferme Olha est occupée depuis fin juin pour dénoncer la spéculation immobilière dont elle fait l'objet. Les opposants à cette vente, conclue pour 1,3 million d'euro, restent sur place pour faire entendre leur voix. ©Reportage : Laurianne de Casanove et Eliott Sentenac. Montage : Stéphane Plessis.

Au Pays basque, la ferme Olha de Saint-Pée-sur-Nivelle est occupée depuis fin juin pour dénoncer la spéculation immobilière dont elle fait l'objet. Les opposants à cette vente, conclue pour 1,3 million d'euros, restent sur place pour faire entendre leur voix.

Les enfants jouent et la viande cuit sur le barbecue. À la ferme d'Olha à Saint-Pée-sur-Nivelle, tout a l'air d'une kermesse mais sous la musique gronde la colère. Cette ferme et les 50 hectares de terrain qui l’entourent Ont été vendus 1,3 millions d'euros, soit presque le double de son estimation par la Safer, organisme de régulations du foncier agricole.

"Ce n'est pas du tout une fête. On a plus envie de pleurer que de fêter ça, confie Patxi Thicoipe, un Senpertar. L'occupation, c'est histoire de faire venir des gens, de leur expliquer ce qu'il se passe ici. Nous, on est exclus en tant que citoyen. Les paysans aussi sont exclus. (...) Ce n'est pas normal."

Accusés de spéculation

Les acheteurs de la ferme ne sont autre que la famille Telleria, les propriétaires de la Maison Adam, l'entreprise basque emblématique célèbre pour ses macarons. Ils expliquent vouloir cultiver des noisetiers sur ces terres.

Ils portent un nom d'ici, mais se rendent-ils compte qu'ils sont en train de vendre aux enchère cette terre. Ils participent à mettre ce pays aux enchères ! Ils sont commerçants, ils ne sont pas légitimes. Ce sont les paysans et paysannes qui doivent planter la terre. Je ne sais pas s'ils se rendent compte de ce que c'est, planter des arbres.

Panpi Sainte-Marie

Secrétaire général syndicat agricole ELB


Contactée par notre rédaction, la maison Adam n’a pas souhaité s’exprimer, expliquant par l'intermédiaire de son attachée de presse  ne plus vouloir commenter ce dossier.