• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Suicide d'un gendarme mobile de Bayonne

© France 3
© France 3

Le parquet a été saisi d'une enquête sur le décès d'un gendarme de l'escadron 24/2 de Bayonne vendredi, très vraisemblablement un suicide.L'homme âgé d'une cinquantaine d'années et proche de la retraite, se serait donné la mort avec son arme de service.

Par JK avec AFP

Selon l'association Gendarmes et citoyens, l'adjudant d'escadron, père de deux enfants, s'est suicidé dans une voiture, après avoir organisé le départ en mission d'une partie de son unité. "Cela fait une douzaine de décès (de membres des forces de l'ordre, ndlr) depuis deux-trois mois", a affirmé  le président de l'association, qui a révélé l'information, le major Christian Conti.

"On demande beaucoup aux forces de l'ordre actuellement. Tout le monde veut des résultats. Il arrive que les gens se mettent la pression eux-mêmes", a-t-il ajouté. L'homme, présenté comme un "gars super, sobre, sportif", un "gendarme de qualité" selon le parquet, affrontait des "difficultés d'ordre personnel", selon une source proche du dossier. "La thèse du suicide semble évidente. Des vérifications d'usage sont en cours pour comprendre", a-t-on précisé au parquet.

Sur le même sujet

Pavillon Ocean

Les + Lus