Cet article date de plus de 5 ans

Quand les supporters boudent les Girondins

Alors que Willy Sagnol confirme que "la priorité c'est le match contre Angers", les Girondins, déjà éliminés de l'Europa League, doivent jouer ce jeudi (19h) contre le Rubin Kazan. Mais ce sera devant des tribunes désertées par les supporters qui appellent au boycott devant leurs mauvais résultats.
Ce sont les « Irréductibles », un des clubs de supporters des Girondins de Bordeaux, qui appellent au boycott du match face à Kazan en coupe d’Europe. Ils ne seront pas dans les tribunes pour ce match qui n’a aucun enjeu puisque les Girondins sont déjà éliminés. Ils veulent exprimer leur ras le bol car ils en ont "assez de s’ennuyer dans les tribunes" du nouveau stade.

De son côté, Willy Sagnol comprend leur frustration mais répond qu’un vrai supporter se doit d’être présent en toutes circonstances…

Déjà dimanche dernier, face à Guingamp, les Ultramarines avaient installés une banderolle dans le virage sud : "Joueurs sans fierté, virage sud déserté", pour indiquer aux footballeurs leur énorme déception face à leurs mauvaises performances.

Willy Sagnol veut sauver les meubles

Une petite guéguerre avec les supporters qui intervient à un moment difficile pour l'entraîneur de Bordeaux Willy Sagnol qui est sur la selette. "La priorité, c'est le match de dimanche contre Angers", a-t-il rappelé mercredi. Bordeaux, déjà éliminé de l'Europa League qui devrait donc aligner une majorité de jeunes joueurs pour ce match non-prioritaire à ses yeux... 
"On va essayer de ne pas se mentir concernant nos priorités actuelles : même si on prendra ce match avec le plus de sérieux possible, nous savons très bien que la priorité c'est le match de dimanche face à Angers" en Ligue 1, a déclaré le
technicien bordelais, confronté à une hécatombe dans son effectif. 

Pas moins de huit joueurs blessés :Du coup, Sagnol, qui veut préserver les rares cadres qui lui restent (Jaroslav Plasil, Wahbi Khazri, Cédric Carrasso, Diego Contento) ainsi que les joueurs en forme (Enzo Crivelli, Adam Ounas) va intégrer des jeunes "à forte dose".

Ce sera l'occasion pour ces joueurs-là, et il n'y aura pas que des jeunes non plus, qui ont peut-être un temps de jeu inférieur aux autres depuis le début de saison, de montrer que le staff se trompe à leur sujet et d'essayer d'instaurer
le doute dans la tête de l'entraîneur concernant les prochains matches.


Face aux Russes de Kazan (3e avec 5 points,) qui tenteront de se qualifier jeudi, Sagnol redoute surtout "de nouvelles blessures qui sont très pénalisantes car il y a un enchaînement de matches".



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux football sport