Reprendra ou reprendra pas : le football amateur dans l'expectative face à la crise du coronavirus

Alors que toutes les fédérations ont annnoncé la fin de la saison dans leurs compétitions amateurs, celle de football attend la semaine prochaine. Une position attentiste fustigée par des présidents de clubs en Nouvelle Aquitaine. 
Angoulême, comme tous les clubs amateurs de Nouvelle Aquitaine, ne sait pas encore ce qu'il adviendra de la fin de saison.
Angoulême, comme tous les clubs amateurs de Nouvelle Aquitaine, ne sait pas encore ce qu'il adviendra de la fin de saison. © Agathe Tournoux / France 3 Poitou-Charentes
Les unes après les autres, elles ont toutes dit stop. La fédération de handball le 24 mars, de volley le 26, de rugby le 27 et de basket le 29. 
Les principales instances sportives ont définitivement renvoyé aux vestiaires leurs licenciés amateurs jusqu'à la fin de la saison en raison de la crise sanitaire. Toutes sauf la 3 F, la fédération française de football.

Vendredi soir, son comité exécutif a décidé... de ne rien décider car annoncer maintenant l'arrêt de la saison est "prématuré" juge-t-on en haut lieu, en raison de l'incertitude sur l'évolution de l'épidémie.
En clair, ballon au centre et on attend la suite des événements.
 

Il est urgent d'attendre


Le président de la FFF, Noël Le Graët s'en est expliqué :

Le football a un rôle social important. Nous verrons les positions sur le confinement. Il faut attendre le 15 avril. Si l'état sanitaire ne s'améliore pas à cette date, je ne vois pas comment on pourrait reprendre pour aller au bout d'ici fin juin. 

Mais en attendant, la possibilité de reprise de la compétition pour les 15 000 clubs de l'hexagone existe bel et bien. Avec une certitude, le football départemental et régional n'ira pas au-delà du 30 juin.
Pour les championnats National et National 2 en revanche, où certains joueurs sont sous contrat professionnel, il serait possible de jouer jusqu'au 15 juillet.

 

De l'argent pour les clubs


La fédération a également prévu un plan d'aide avec la création d'un fond de solidarité, dont les modalités sont à affiner.
A la Ligue de Nouvelle Aquitaine, on explique qu'il s'agira de permettre le retour des licenciés et de soutenir financièrement les clubs.

La Ligue du Football Amateur, qui dépend directement de la FFF,  a mis en place un groupe de travail avec les présidents de toutes les ligues régionales. Une synthèse doit être communiquée dans deux à trois semaines. 
A ce jour, tout est sur la table : gel de la saison sans montée ni descente, phases finales avec play-off et play-down, rattrapage des matchs en retard, décalage de la fin de saison au début de la prochaine...

La Ligue de Nouvelle Aquitaine, qui gère douze distrcicts dans les départements qui la compose, n'a, indique-t-elle, "qu'une seule certitude, c'est l'incertitude". Mais on reconnait que si " l'école reprend en mai ou en juin, on aura l'air de quoi si nos clubs sont encore à l'arrêt?"

La colère du club des cinq


Cette position attentiste de la fédération et de ses relais dans les régions a mis le feu aux poudres.
Cinq dirigeants de clubs Aquitains ont rédigé un communiqué incendiaire. 
Il est signé par Jean-Luc Veyssy et Christian Lacoste co-présidents du FC Portes de l'Entre-deux-Mers et Jean-Jacques Darrmonan président du FC Mérignac Arlac en Gironde. Par Christophe Fauvel, le patron du FC Bergerac Périgord en Dordogne, Jean-Baptiste Coat du FC Marmande pour le Lot-et-Garonne et Marine Ballion la présidente du Stade Montois dans les Landes. 

Une saison blanche ne devrait pas être l'objet de débats mais au contraire le point de départ de nos réflexions collectives... Le football attend, sursoit, tergiverse et surtout calcule les pertes et les profits de certains. Alors que les morts se multiplient, le foot attend de savoir quand les championnats vont reprendre, quelles équipes vont monter et descendre.... Avons-nous si peu de respect, de décence, de soucis du monde pour que nous nous livrions à de vénales combines d'épiciers ? Ce foot-là manque de décence et d'éthique parce que les décisions fédérales sont aujourd'hui plus que jamais déterminées par quelques clubs déficitaires qui vivent à l'écart des autres.  


A priori la semaine prochaine, le football amateur sera fixé. Enfin...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport covid-19 santé société