Restos du cœur en Nouvelle-Aquitaine : les bénévoles craignent une baisse des dons à cause du coronavirus

© Jean-François Géa / France 3 Aquitaine
© Jean-François Géa / France 3 Aquitaine

En pleine épidémie de coronavirus, les Restos du coeur lancent leur grande collecte annuelle ce vendredi 6 mars. Mais les bénévoles craignent une baisse des dons en partie à cause du Covid-19. Si la Gironde semble peu touchée, les Landes font face à plus de difficultés.

Par Julie Chapman

La grande collecte des Restos du coeur débute ce vendredi 6 mars jusqu'à dimanche. Dans les départements, tous les bénévoles attendent les dons qui permettront aux Restos du coeur de fonctionner pendant la saison estivale. 

"On a qu'une collecte par an, et c'est elle qui va permettre aux Restos du coeur de faire les distributions alimentaires cette année", explique Muriel Quilichini, présidente départementale des Restos du coeur. 

L'année dernière, l'antenne girondine avait collecté près de 306 tonnes de nourriture. Cela équivaut à 2,6 millions de repas distribués.
 
 

Des rayons "dévastés" dans les Landes


Cette année, la collecte semblait compromise pour les bénévoles : le coronavirus freine à la fois les dons et la mobilisation. C'est notamment le cas dans les Landes. 

"Les Drive ont explosé ces dernières semaines. Les gens ne vont plus dans les magasins. Hier, quand j'ai fait mes courses à Mont-de-Marsan, j'ai constaté que les rayons de pâtes et de conserves étaient dévastés", se désole Monique albouy, responsable départementale des Restos du Coeur dans les Landes. 

"Avec la tempête et le coronavirus, on peut dire qu'on cumule les problèmes", résume la responsable des Restos du coeur. 

Dans les Landes, les bénévoles espéraient collecter 96 tonnes de denrées alimentaires. "Mais si on n'atteint rien que la moitié, ce sera déjà bien", se console Monique Albouy. 

Dans le département, 800 bénévoles sont mobilisés pour cette première journée de collecte.
 
 

Mesures d'hygiène


En Gironde, si les craintes étaient partagées, le tableau est finalement moins sombre.

"On a été inquiets mais au final tous les bénévoles sont là et les supermarchés sont présents, les gens viennent. On reste confiants", confie Muriel Quilichini, présidente départementale des Restos du coeur. 

Cette collecte participe à 20% des dons annuels reçus par les Restos du coeur. 
 
En Gironde, les bénévoles et les donateurs sont au rendez-vous pour ce premier jour de collecte. / © Jean-François Géa / France 3 Aquitaine
En Gironde, les bénévoles et les donateurs sont au rendez-vous pour ce premier jour de collecte. / © Jean-François Géa / France 3 Aquitaine

Mais en période de coronavirus, les méthodes se sont légèrement adaptées. "Nous avons passé les consignes dans toutes nos équipes, pour qu'ils se protègent et protègent les denrées alimentaires, notamment grâce au gel hydroalcoolique", explique la président départementale des Restos du coeur. 

Une cellule de surveillance nationale est également en liens étroits avec le gouvernement pour suivre l'évolution de l'épidémie et mettre en place des mesures si ces dernières devenaient nécessaires. 

La collecte va durer jusqu'à dimanche, pour les magasins partenaires ouverts. Placés dans la majorité des centres commerciaux de la région, les bénévoles recherchent en particuliers des produits secs et des conserves ainsi que des produits d'hygiènes.

 

Sur le même sujet

Les + Lus