• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rétrospective 2016 : invitée du 19/20 Jeanine Assani-Issouf

VIDEO : rétrospective 2016 Jeanine Assani Issouf

Les invités se succèdent en cette fin d'année pour la rétrospective de l'année 2016. Ce soir, Jeanine Assani-Issouf est l'invitée du 19/20. Même si elle n'a pas réussi à se qualifier pour la finale du triple saut aux JO de Rio, le parcours de cet athlète a marqué 2016 et le Limousin

Par Isabelle Rio

L’histoire de Jeanine Assani-Issouf commence au quartier de La Bastide à Limoges. A l'âge de 4 ans, elle quitte Marseille, sa ville natale, avec ses parents pour la Haute-Vienne car son père obtient un travail à Limoges.
Avec ses 7 frères et sœurs, elle grandit dans une des plus hautes tours du quartier, aujourd’hui détruite. Après les cours, elle passe ses soirées à jouer, à faire du sport avec des amis du quartier, comme Celia son amie d’enfance.
La jeune Jeanine est justement passionnée de basket. Mais alors qu’elle participe à un cours d’athlétisme au collège en juin 2004, Didier Léopoldi la repère. En octobre de la même année, elle remporte sa première compétition en triple saut.
12 ans après, Jeanine Assani-Issouf devient championne de France du triple saut avec un saut à 14m40 et s'envole quelques semaines plus tard à Rio pour ses premiers Jeux Olympiques.


Une qualification manquée mais un parcours salué par tous


Jeanine Assani-Issouf n'a pas réussi à se qualifier pour la finale du triple-saut à Rio. La Française a dû se contenter d'un saut de 13,97m à son troisième et dernier essai, se classant 19e des qualifications. Il fallait réussir 14,08m pour terminer parmi les douze qualifiées, un résultat dans les cordes de la Limougeaude qui a porté son record à 14,40m cette année. 

Sur le même sujet

fraudes au "vin de lune" : un négociant devant la justice

Les + Lus