Rififi au CSP : la réponse de Frédéric Forte à André Sardain

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo .

Décembre 2015 : tout comme en juin dernier, l'Association Limoges CSP et la direction du club s'engage dans un bras de fer. Au cœur du rififi, le montant versé par le club professionnel à la structure amateur. Frédéric Forte répond à Alain Sardain. 

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

En plus de la tension sur le parquet, le Limoges CSP aborde une autre crise. Déjà entamé en juin, le conflit repart en ce mois de décembre entre le président de l'association Limoges CSP et la direction du club professionnel.   

 

Le contexte

Légalement, le club professionnel Limoges CSP a besoin du feu vert de l’association pour s’engager en championnat de France. En juin 2015, André Sardain avait déjà mis la pression sur les dirigeants du club pour obtenir une augmentation de son budget de fonctionnement : pas d'argent, pas de convention. - pas de convention, pas de championnat. Finalement, tout était rentré dans l'ordre. Décembre 2015, la pression est une nouvelle fois de mise.

 

Ce que veut A.Sardain

André Sardain réclame le doublement de la subvention de l'Association actuellement de 63 mille euros. "L'Etat délègue les droits sportifs à la fédération, qui les délèguent aux structures amateurs qui négocient ensuite avec structures professionnelles pour qu'elles financent la formation des jeunes joueurs". André Sardain souhaite que l'association soit rétribuer à sa juste valeur et il va même plus loin en remettant en cause le mode de gouvernance du Limoges CSP.

 

Ce que répond F.Forte

Pour le président du club professionnel, ce n'est pas un problème avec l'association mais un problème avec André Sardain. Quant aux attaques sur le fonctionnement, Frédéric Forte affirme qu'avec tous les contrôles auxquels sous soumis les clubs sportifs en interne comme en externe, personne n'a jamais soulevé de défaut de procédure.

 

Les deux hommes ont jusqu'au 30 juin pour tenter de trouver un terrain d'entente. 



Les explications et les réactions dans ce reportage : 

durée de la vidéo: 02 min 13
Tension au Limoges CSP, : André Sardain, président de la section amateur du Limoges CSP, remet en cause la gouvernance du club et la manière dont son président Frédéric Forte.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité