Cet article date de plus de 5 ans

Bras de fer au Limoges CSP

Alors que les supporters se bousculent à la billetterie pour le match 3 de la finale de Pro A, l’ambiance est moins joyeuse du côté de la direction du club. En cause : des tensions financières entre le club professionnel et l'association amateur.
Après lui avoir montré la porte, l'Euroligue dit "Chabatz d'Entrar" au CSP !
Après lui avoir montré la porte, l'Euroligue dit "Chabatz d'Entrar" au CSP ! © France 3 Limousin

Rien ne va plus entre l’association Limoges CSP et son entreprise SASP...

La tension est palpable depuis que l’association, présidée par André Sardain, a demandé une augmentation de budget pour son fonctionnement de 50.000 € au club professionnel. A défaut, l’association - qui gère les droits sportifs de l’équipe professionnelle - pourrait ne pas reconduire la convention entre les deux entités et de fait de ne pas engager l’actuelle SASP dans le Championnat de France de Pro A la saison prochaine.

Une rallonge que ne veut cependant pas lâcher Frédéric Forté, le Président de la SASP (Société anonyme Sportive Professionnelle).

Les deux parties ont jusqu’à ce vendredi, jour de clôture des dossiers d’engagement pour trouver un accord. A défaut, l’actuelle structure professionnelle du Limoges CSP pourrait disparaître... La ville de Limoges craint des retombées sur l'image du Limoges CSP. La médiation demandée a échoué. Le Président de l'association va demander une médiation à Jean-Pierre Siutat, Président de la Fédération.

Une situation préoccupante à quelques jours de la finale de ProA contre Strasbourg.

Interviennent dans ce reportage :
André Sardain, Président association Limoges CSP
Frédéric Forte, Président du Limoges CSP
Emile-Roger Lombertie, Maire de Limoges


durée de la vidéo: 02 min 10
VIDEO : Bras de fer au Limoges CSP



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp basket-ball sport