• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

RN 147 Poitiers / Limoges : et pourquoi pas une autoroute ?

La RN 147 entre Poitiers et Limoges n'a guère évolué en 30 ans. Alors lassés d'attendre une voie express sans cesse repoussée, des entrepreneurs se sont réunis en collectif pour promouvoir la réalisation d'une autoroute payante. / © France 3
La RN 147 entre Poitiers et Limoges n'a guère évolué en 30 ans. Alors lassés d'attendre une voie express sans cesse repoussée, des entrepreneurs se sont réunis en collectif pour promouvoir la réalisation d'une autoroute payante. / © France 3

Le projet de 4 voies entre Limoges et Poitiers existe depuis 30 ans, mais dans le concret, peu d’avancées. Alors puisque la voie express gratuite fait du sur-place, le monde de l’entreprise propose de construire une autoroute payante. Une solution qui ne fait pas l’unanimité.

Par Christophe Bodin

Comment améliorer une bonne fois pour toute la liaison routière Limoges-Poitiers, la fameuse Nationale 147 ? Le monde de l’entreprise, emmené par le président de la CCI de la Haute-Vienne, propose de réaliser une autoroute payante. Un collectif pour faire du lobbying a été créé : Unis pour entreprendre.

Mais cette idée n’est pas du goût des politiques locaux, qui ne voit pas pourquoi les usagers devraient payer pour ce trajet entre les deux anciennes capitales régionales.
Autoroute payante maintenant ou une 4 voies gratuite mais pour plus tard, sur le plateau de Dimanche en Politique, les invités ne sont pas d’accord.

Pierre Massy : chef d’entreprise (Massy TP), président de Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Vienne, à la tête d’un collectif, Unis pour entreprendre, qui fait du lobbying pour une autoroute privée entre Limoges et Poitiers

Jean-Claude Leblois: président (PS) du conseil départemental de la Haute-Vienne, partisan d’une voie express gratuite pour les usagers et opposé au projet autoroutier.

Gérard Sol : maire de Mignaloux-Beauvoir (86) commune traversée par la RN 147, président de l’association Voie rapide 147/149, pour le réaménagement de la nationale, contre l’autoroute

Christian Broucaret : représentant pour la Nouvelle-Aquitaine de la FNAUT, la fédération nationale des associations des usagers du transport, partisan de l’autoroute, projet le plus rapide à réaliser et le plus sûr pour les usagers.

L’autoroute c’est, pour ses partisans, le meilleur moyen de réaliser rapidement une liaison Limoges-Poitiers moderne dans un délai réduit. Pour les tenants d’une autoroute privée, les 130 kilomètres peuvent être mis en service dans 15 ans. Une autoroute payante, 15 centimes d’euros du kilomètre, soit une vingtaine d’euros pour une liaison de ville à ville. Le projet de voie express est –selon eux- bien trop aléatoire. Sur les 25 dernières années, seuls 8 kilomètres ont été passés en 4 voies.

Etat des lieux des travaux réalisés sur la RN 147
Le constat est sans appel, 25 ans de discussions, d’études et au final, en 2018, sur un axe jugé prioritaire : quelques créneaux de dépassement et 8 kilomètres seulement de 4 voies sur les 130 que compte l’itinéraire.  - France 3 - L. Roussel

Les opposants au projet autoroutier reconnaissent que les études se sont empilées sans réalisation concrète, mais ils affirment, dans le même temps, que tout cela est du passé. Les politiques locaux, en Vienne et en Haute-Vienne, restent fermement partisans d’une voie rapide gratuite, pas question de faire payer les usagers pour une autoroute. 

Après des années d’attentes, des projets sont engagés sur la RN 147A la sortie de Couzeix (87), 6,5 kilomètres devraient être aménagés en 2x2 voies à l’horizon 2023. Pour la déviation de Lussac-les-Châteaux (86), l’enquête publique a été lancée, 8 kilomètres de nouvelle route, avec un début des travaux programmé pour 2020. Ils l’affirment, l’Etat a pris la mesure du problème et l’axe va devenir prioritaire.

Une logique à laquelle le monde de l’entreprise ne croit absolument pas. Pour ces entrepreneurs, l’Etat n’arrive déjà pas à financer la rénovation des routes nationales, et il n’a pas d’argent à dépenser pour réaliser une 2x2 voies entre Poitiers et Limoges. Il faudrait attendre des dizaines d’années avant que le projet ne soit concrétisé dans son intégralité.

Pour eux, seuls les opérateurs privés sont à même de construire, dans des délais courts, une autoroute, en la finançant par l’emprunt et les péages. Ils prennent en exemple l’autoroute Pau-Langon. L’A65 a été financée sur fonds privés et fonctionne maintenant depuis 10 ans. Une autoroute de Gascogne soutenue à l’époque par Alain Rousset. Le président de la région Nouvelle-Aquitaine verrait d’un œil favorable un tel projet émerger entre Poitiers et Limoges.

Le constat aujourd’hui, c’est que le consensus n’existe pas entre les acteurs du territoire. Pour que la voie express ou l’autoroute avance vraiment, il faudrait maintenant qu’une ligne directrice soit donnée et partagée par tous.

VOIR  L'EMISSION :
RN 147 Limoges Poitiers : Autoroute privée CONTRE voie express

 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus