Rougeole : l'ARS lance un appel à la vaccination après une recrudescence des cas en Nouvelle-Aquitaine

Depuis le début de l'année, déjà 98 cas de rougeole ont été signalés en Nouvelle-Aquitaine. L'Agence régionale de Santé (ARS) qui craint une nouvelle épidémie, appelle chacun à vérifier sa vaccination.
 

Etes-vous vaccinés contre la rougeole ? Pensez à vérifier auprès de votre médecin. C'est le message délivré par l'Agence régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine après une recrudescence des cas de la maladie dans la région. 

Entre le 1er janvier et le 19 mai, pas moins de 98 cas de rougeole ont été déclarés dans la région, dont 22 qui ont nécessité des hospitalisations. Une quarantaine de cas ont été déclarés en lien avec la foire au jambon de Bayonne fin avril.

 




Ce sont ces chiffres qui ont incité l'ARS, une nouvelle fois à communiquer autour de l'importance de la vaccination, qui s'effectue en deux injections, et à inviter chacun à faire le pont avec son médecin, d'autant plus pour les personnes nées après 1980.

 

Protéger ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner

"Les gens n'ont pas encore pris conscience de la nécessité de cette vaccination", déplore Pascal Fabre , Responsable de la cellule de veille d'alerte et de gestion sanitaires de l'ARS.
"Pourtant c'est important, car non seulement vous vous protégez, mais vous protégez aussi tous ceux qui n'ont pas la possibilité de se faire vacciner, comme les personnes enceintes ou les personnes immuno-déprimées."

 

Une maladie pouvant entraîner des complications

La rougeole se manifeste le plus souvent par de la fièvre, de la toux , ou encore une grande fatigue , suivies d'une éruption cutanée. Des petites tâches rouges apparaissent sur le visage avant de s'étendre sur le reste du corps. 
Dans 30% des cas, elle peut entraîner des complications, allant de l'otite aigue ou la diarrhée, à dans les cas les plus rares, la pneumonie, la perte de la vue ou encore une encéphalite.