• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rugby : les Bleuets champions du monde, neuf néo-aquitains parmi les joueurs sacrés

Les bleuets célèbrent leur titre mondial - juin 2019 / © Juan Gasparini - AFP
Les bleuets célèbrent leur titre mondial - juin 2019 / © Juan Gasparini - AFP

L'équipe de France de rugby a remporté la Coupe du monde des moins de 20 ans face à l'Australie (24-23). Les Bleuets sont champions du monde pour la deuxième année consécutive. Dans le groupe, neuf néo-aquitains.

Par Christina Chiron

Ils s'imposent par la plus petite des marges, mais qu'importe, les Bleuets ont réalisé l'exploit !

Dans la nuit de samedi à dimanche à Rosario, en Argentine, ils se sont imposés (24-23) face à l'Australie en finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans.
 


Ils remportent ainsi le trophée pour la deuxième année consécutive (en 2018 à Béziers), et deviennent par la même occasion la troisième équipe à conserver leur titre mondial, après la Nouvelle-Zélande (de 2008 à 2011) et l'Angleterre (en 2013 et 2014).

Dans le groupe pour cette compétition, huit joueurs avaient déjà été sacrés l'an dernier.

Huit néo-aquitains champions du monde

Parmi les hommes sélectionnés par Vincent Piqueronies, neuf évoluent en Nouvelle-Aquitaine. 

En plus de ces neufs joueurs, l'actuel entraîneur adjoint de l'équipe de France David Darricarrère. Le landais s'est engagé avec le Stade Montois pour entraîner les trois quarts la saison prochaine. 
  • Stade Montois :
    • Léo Coly (demi de mêlée)
    • Alexandre de Nardi (arrière)
  • Section Paloise :
    • Vincent Pinto (ailier)
    • Rayne Barka (talonneur)
  • SU Agen :
    • Alex Burin (pilier)
    • Gauthier Maravat (2e ligne)
    • Loïc Hocquet (3e ligne)
  • Biarritz Olympique
    • Mathieu Hirigoyen (3e ligne)
  • Stade Rochelais
    • Matthias Haddad-Victor (3e ligne)

Un essai d'Alex Burin en finale

Titulaires dans le XV de départ pour jouer la finale, les néo-aquitains Alex Burin, Léo Coly, Vincent Pinto et Matthias Haddad-Victor
 

Alex Burin qui inscrira l'un des deux essais tricolores permettant à la France de s'imposer, avec Clément Lachaud.

Louis Carbonel (demi-d'ouverture au FC Toulon) est l'auteur d'une transformation et de quatre pénalités. 
 

Bravo à eux !
 

Sur le même sujet

Pyrénées-Atlantiques : naissance d'un bébé ocelot au zoo d'Asson

Les + Lus