• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“S'il y a un nouveau montage financier, la Région participera à la LGV Limoges-Poitiers” dit Alain Rousset

Alain Rousset est le premier invité de notre nouvelle émission "Dimanche en Politique" / © F3 Limousin
Alain Rousset est le premier invité de notre nouvelle émission "Dimanche en Politique" / © F3 Limousin

Dans notre émission "Dimanche en Politique", le président de Nouvelle Aquitaine Alain Rousset a déclaré: "s'il y a un nouveau montage financier pour la LGV Limoges-Poitiers, la Région participera". En outre, il s'engage pour des TER directs entre Limoges et Bordeaux en 2h20 d'ici juillet 2017.

Par Annaick Demars

"L'ancien Limousin a-t-il trouvé sa place dans la Nouvelle Aquitaine ?", c'est la question que nous avons posée à Alain Rousset, président de Nouvelle Aquitaine: il était le premier invité de notre nouvelle émission "Dimanche en Politique" sur France 3 Limousin dimanche 11 septembre à 11h30.

Parmi les thèmes abordés avec le président socialiste du conseil régional, les transports. Alain Rousset est notamment revenu sur le très épineux dossier de la LGV Limoges-Poitiers. Après l'annonce sur le plateau de la soirée électorale de France 3 du non-financement de ce projet comme base de l'accord électoral entre les Verts et les Socialistes, il s'était déclaré en avril dernier très favorable au projet

"Aujourd'hui, il n'y a pas de montage financier sérieux concernant la LGV, a-t-il expliqué sur le plateau de "Dimanche en Politique" sur France 3 Limousin, et à la question: "s'il y en avait un, vous y participeriez ?, il a répondu: "évidemment, je l'ai fait, déjà !"


Le président de région a par ailleurs annoncé des TER directs entre Limoges et Bordeaux sur une durée de 2h20 pour juillet 2017. La SNCF confirme que cette ligne bénéficiera "d'améliorations significatives à partir du 2 juillet 2017 : avec 9 trains par jour qui permettront de relier Limoges à Bordeaux en 2h20. Ils seront directs et sans correspondance à Périgueux" .
Cette ligne, poursuit la SNCF, est actuellement "la 1ère ligne régionale en voyageurs-kilomètres (110 millions) en Nouvelle-Aquitaine avec 15 circulations par jour avec un temps moyen de 2h53".


VERS UN APAISEMENT AVEC L'UNIVERSITE DE LIMOGES


Alain Rousset est également revenu sur la polémique qui a opposé la Région à l'Université de Limoges durant l'été, cette dernière déplorant des coupes budgétaires imposées à hauteur de 36 millions d'euros qui mettraient en danger l'existence-même de l'établissement. 
"Les choses vont mieux, nous avons eu plusieurs réunions avec l'université de Limoges. Si je gère cette région pôle par pôle avec un chèque pour chacun, a expliqué Alain Rousset, je tue l'université de Limoges (...) L'Aquitaine était la première région française en matière d'engagement pour l'université et la recherche avec 10% du budget, donc il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Il nous faut mettre l'accent sur les spécialités. Les cerveaux de Limoges partiraient à Bordeaux seulement si on ne confortait pas les spécialités de Limoges."

DES CONTRATS ET DES MAISONS DE SANTE CONTRE LA DESERTIFICATION RURALE 



Alain Rousset a répondu à la question d'une internaute / © F3 Limousin
Alain Rousset a répondu à la question d'une internaute / © F3 Limousin


A la réponse d'une internaute sur le sentiment d'abandon des maires, Alain Rousset a répondu avec la future politique d'aménagement du territoire de la région, sur laquelle travaille le limousin Gérard Vandenbroucke: elle prévoit des "contrats avec des moyens en direction des bassins d'emploi de la grande région, afin d'encourager les maires et les acteurs socio-professionnels dans leurs projets". 
Alain Rousset a également souhaité l'installation de maisons de santé: "il faut en crééer partout" a-t-il insisté, annonçant également "l'accélération de la diffusion du numérique partout avec le réseau Dorsal, jusqu'aux fermes, pour que l'agriculteur puisse déclarer la naissance des veaux depuis chez lui". 

NOTRE PROCHAIN INVITE DIMANCHE 18 SEPTEMBRE SERA BERNARD COMBES, MAIRE DE TULLE ET CONSEILLER SPECIAL DU PRESIDENT HOLLANDE

NOUS ATTENDONS VOS QUESTIONS ET VOS REFLEXIONS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK ET SUR TWITTER AVEC LE HASHTAG #DEPLimousin



Sur le même sujet

Gilets jaunes à Périgueux

Les + Lus