Samuel Kistohurry, espoir de la boxe vise une médaille aux jeux olympiques de Tokyo !

Il s'entraîne d’arrache-pied depuis des années pour la compétition de sa vie. Samuel Kistohurry portera les couleurs de la France aux jeux olympiques de Tokyo. La compétition se tiendra du 24 juillet au 8 août au Ryogoku Kokugikan de Tokyo. Clairement, le jeune boxeur de Pessac vise une médaille.
Samuel Kistohurry espoir de la boxe française aux jeux olympiques de Tokyo
Samuel Kistohurry espoir de la boxe française aux jeux olympiques de Tokyo © Fédération française de boxe

Samedi 24 juillet, Samuel Kistohurry, le jeune boxeur néo-aquitain, va poser le pied sur le ring, déterminé pour son premier combat des jeux olympiques, ce sera contre l'américain D Ragan.

Pour moi les jeux c’est le graal, c’est là-bas que tu retrouves les meilleurs sportifs de tous les continents. Faire une médaille là-bas ça veut dire être considéré comme le meilleur dans ta discipline

Samuel Kistohurry

Le boxeur de 26 ans, originaire de Pessac, petite ville de la banlieue bordelaise, a obtenu son ticket pour Tokyo en mars 2020, in extremis, dans le tournois de qualification à Londres, stoppé net aprés le début de la pandémie .

Loin le mauvais souvenir des jeux de Rio il y a 5 ans, oú il n'était pas parvenu à se qualifier. Depuis, Samuel était désireux de prendre sa revanche sur le destin. Le voilà aujourd'hui, prétendant à une médaille. Ce jeune espoir de la boxe française est parti de loin. Pendant plus de 4 ans il a travaillé dur, fait d'énormes sacrifices pour obtenir le précieux sésame, soutenu par toute sa famille et ses amis restés dans la région de Bordeaux (Samuel est papa d'une petite fille de 5 ans). Une envie et une rage de vaincre qui ont fini par payer. Les Jeux, c’est le rêve de tous les athlètes de haut niveau.

Gagner une médaille aux J.O, c’est faire partie des meilleurs boxeurs mondiaux

Samuel Kistohurry

L'équipe de France de boxe à Tokyo
L'équipe de France de boxe à Tokyo © Equipe de France olympique et paralympique

Durant six mois, de janvier à juin 2020, de Pessac à Londres en passant par Mérignac, Andernos ou l'INSEP de Paris, France 3 NoA a suivi Samuel Kistohurry dans sa préparation. 

Préparation à Gradignan en février 2020
Préparation à Gradignan en février 2020 © Alexandre Berne

Portrait exclusif d'un champion made in Nouvelle-Aquitaine, qui compte bien inscrire son nom dans l'histoire des jeux olympiques. 

Revoir le magazine consacré à Samuel Kistohurry sur la route des jeux de Tokyo, un grand format d'Alexandre Berne

Depuis vendredi 9 juillet, Samuel Kistohurry finit sa préparation à Miyazaki, au sud du Japon, à 1H45 de vol de la capitale japonaise, avec les autres boxeurs de l'équipe de France de boxe. Dernière ligne droite dans sa préparation avant son premier combat programmé le samedi 24 juillet, dans la catégorie poid plume de -57 kg.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Samuel Kistohurry (@samuel_kistohurry)

Tous les jours, l'organisation impose aux boxeurs et aux autres sportifs de se faire tester au Covid-19, les règles de contrôle sont draconiennes. Il faut même des autorisations pour sortir de l'hôtel. L'installation au village olympique a eu lieu le 20 juillet.

Nous n'avons pas le droit de sortir de l'hôtel, le plus grand que j'ai jamais vu. Nous sommes sortis juste une fois, pour aller courir sur la piste d'un stade, mais il a fallu pour cela demander l'autorisation à la préfecture !

John Dovi, manager général des équipes de France

Pandémie oblige, la vie des sportifs en quête d'une médaille a été bouleversée ces dix-huit derniers mois. Comment ont-ils vécu cette période d'incertitudes, de contraintes, de doutes ? Comment vivront-ils l'absence de spectateurs ? 

Les jeux avaient été reportés d'un an, puisqu'ils devaient se tenir  à l'été 2020 et ont même failli être annulés. Décision inédite dans l'histoire de ce grand évènement sportif. Pas facile alors pour les athlètes de se préparer.

Samuel a su mettre à profit cette période pour étoffer sa préparation et participer à des tournois internationaux dans lesquels il a brillé! Vainqueur du tournoi international "Grand Prix Usti Nad Labem" en République tchèque, finaliste du tournoi pré-olympique de Villebon. L'optimisme est de mise avec ces derniers résultats avant le début de la compétition, et son premier match prévu le samedi 24 juillet. Enfin,  les jeux tant attendus vont commencer.  

Samuel, c’est un champion. Il a encore prouvé qu’il possède d’autres qualités que celles qu’il montre habituellement, comme la capacité à être mobile et à travailler à distance. Ses moyens de défense sont également très pointus. Samuel, ce n’est rien d’autre qu’un futur champion olympique

Mohammed Boulakhras, entraîneur national

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Samuel Kistohurry (@samuel_kistohurry)

Samuel espère bien marcher sur les traces des précédents champions olympiques français, Tony Yoka (JO de Rio en 2016) et Brahim Asloum (JO de sydney en 2000). Obtenir une médaille représenterait un accomplissement dans sa carrière de sportif. Fort du soutien de sa famille, de ses amis, de son club formateur de l'USSAP à Pessac, Samuel est motivé pour aller au bout de ses rêves. Quand il mettra le pied sur le ring ce samedi, c'est avec la rage qu'il ira au combat.

Diffusion de la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques de Tokyo à vivre en direct sur France 2 le vendredi 23 juillet dés 13 heures.

Diffusion intégrale des épreuves sur france.tv

Toutes les épreuves des jeux olympiques de Tokyo sont diffusés sur France TV
Toutes les épreuves des jeux olympiques de Tokyo sont diffusés sur France TV

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
boxe sport jeux olympiques