Sauzé-Vaussais : les riverains mobilisés contre les nuisances sonores causées par la LGV

La manifestation contre les nuisances sonores de la LGV Tours-Bordeaux a réuni une centaine de personnes à Sauzé-Vaussais (Deux-Sèvres) / © F. Gibert, FTV
La manifestation contre les nuisances sonores de la LGV Tours-Bordeaux a réuni une centaine de personnes à Sauzé-Vaussais (Deux-Sèvres) / © F. Gibert, FTV

Excédés par le bruit lié au trafic des trains depuis la mise en service de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux en juillet dernier, les riverains n'abandonnent pas le combat. Ils ont à nouveau manifesté ce matin dans les Deux-Sèvres mais aussi dans les deux Charentes. 

Par EG

Depuis la mise en service de la ligne à grande vitesse Tours Bordeaux l'été dernier, les riverains ne cessent de dénoncer des nuisances sonores excessives. Ils demandent au concessionnaire Lisea des aménagements pour atténuer le bruit produit par les trains circulant à plus de 300 kilomètres/heure. 

Ce matin  la Coordination des communes traversées par la LGV avait donné rendez-vous aux manifestants à Sauzé-Vaussais (Deux-Sèvres), dans un hameau tout proche des voies LGV. Une centaine de personnes était présente. 

Parmi les manifestants ; des habitants bien sûr mais aussi des élus parmi lesquels Delphine Batho. La députée des Deux -Sèvres dénonce une réglementation "paravent" qui, selon elle, "prend en compte les nuisances sonores en moyenne sur la journée"

Ce que nous demandons c'est que la France respecte les normes de l'Organisation mondiale de la santé et que les pics de bruit soient pris en compte, qu'on ne les lisse pas sur une journée pour faire une jolie moyenne. 

À Roullet-Saint-Estéphe en Charente, et à Montguyon en Charente-Maritime, des manifestations portant les mêmes revendications étaient également organisées. 

Face à cette fronde née il y a plusieurs mois, Lisea a consenti à effectuer des mesures anti-bruit sur quelque 300 points. Les conclusions de cette enquête acoustique de grande ampleur seront connus le 10 décembre prochain. 

Reportage de F. Gibert, G. Soudat et P. Mauduit (intervenants : Delphine Batho, députée PS des Deux-Sèvres ; Michel Eprinchard, maire de Sauzé-Vaussais) 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus