Sécurité des ponts : " Il faut faire des choix parfois difficiles "

En Lot-et-Garonne, 800 ponts sont sous la responsabilité du département. Des petits de cinq mètres mais aussi des grands de 120 mètres. Pour assurer la sécurité des ouvrages, il faut parfois prendre des décisions impopulaires, mais c'est le prix de la sécurité. 

La responsabilité est lourde : il faut s'assurer de la fiabilité des ponts tout en maintenant au mieux le rôle attendu par les populations locales. Dans le Lot-et-Garonne, qui a 800 ouvrages en charge, les services ont une obsession : " maintenir le rôle économique de ces ponts et maintenir leur niveau de sécurité. " précise Fabien Duprez, directeur général des Services du département.

Il faut faire des choix parfois difficiles, qu'il faut expliquer.
Fabien Duprez

Et la catastrophe de Mirepoix en Haute-Garonne lundi 18 novembre a conforté le département du Lot-et-Garonne dans un choix concernant un pont identique à celui qui s'est effondré. Le pont du Mas, au Mas d'Agenais entre Marmande et Tonneins, relie les deux berges de la Garonne. Un bel ouvrage, pont suspendu des années 30 avec des piles de pont datant du 19e siècle. Mais un pont qui montre ses faiblesses. 

En 2015, il était encore limité aux 19 tonnes ( comme à Mirepoix NDLR ). Après un audit, nous l'avons limité à 3,5 tonnes, c'est-à-dire une voiture ou une camionnette. Et nous avons mis en place un gabarit qui rend impossible le passage d'un camion. De plus la circulation est alternée. 
Fabien Duprez


Sauf à forcer le passage, les camions n'empruntent donc pas le pont, le gabarit limitant clairement l'accès.

On sait qu'avec des ponts interdits aux 7 tonnes ou 19 tonnes... On n'est pas sûr du respect de l'interdiction.
Fabien Duprez


La décision n'a pas été facile à prendre. Le pont du Mas est le seul ouvrage pour traverser la Garonne entre Marmande et Tonneins. Marmande est au plus près à 15 kms, Tonneins à 10 kms. Pour les tracteurs ou les bus scolaires, " Ce sont plusieurs kilomètres de détour "... Pas facile donc à faire passer au sein de la population locale. 
En attendant, et pour assurer la sécurité des voitures, le pont est actuellement en travaux pour un montant d'un million cinq. Il n'est pas ouvert à la circulation pour l'instant et pour quelques semaines encore. " Ce sont tous les câbles qui doivent être changés " précise Fabien Duprez.
Et ce, en attendant la construction d'un nouveau pont à proximité qui de nouveau fera le lien entre les rives, pour tous les véhicules. Horizon 2025 et coût 15,5 millions. 

Question de choix

Qu'ils soient petits, moins de cinq mètres, ou grands, plus de 120 mètres lorsqu'ils traversent la Garonne ou le Lot, les ponts sous la responsabilité du département sont sous surveillance à un rythme bien rôdé et réglementé. "

Tous les ponts sont vus par un technicien une fois par an, une inspection visuelle qui donne lieu à un rapport. Puis tous les six ans, une inspection détaillée, par exemples les piles du pont par des plongeurs. On confie ce travail à une entreprise généralement.
Fabien Duprez

Le budget d'entretien courant se monte à 800 000 euros pour le département, quand il faut changer les câbles, les boulons etc... " En 2015, on a doublé le budget maintenance des ponts. Un choix.. On fait moins de giratoire... " Le Lot-et-Garonne a choisi d'entretenir ce patrimoine qui rend tant de services à la population. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité