Soigner le glaucome : un centre expert à la pointe au CHU de Bordeaux

© France 3
© France 3

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique. Première cause de cécité en France, asympthomatique, souvent sans douleur. Elle entraîne une perte progressive de la vision d'abord en périphérie du champs visuel et s'étend progressivement vers le centre.

Par Patricia Mondon

Le glaucome ne se guérit pas mais se soigne. La maladie dépistée est traitée et dans la majorité des cas, la malvoyance est évitée.

En France, près d'1 million de personnes ont un glaucome et sont traités mais 400.000 Français sont porteurs et non diagnostiqués»

Qu'est ce que le glaucome ?

Le glaucome est une maladie de l'œil caractérisée par des lésions du nerf optique. Le glaucome est le plus souvent lié à l'augmentation de la pression à l'intérieur de l'œil (hypertension intraoculaire).
L'humeur aqueuse présente dans l'œil est sécrétée en permanence. Si elle ne s'écoule plus normalement, la pression augmente et dégrade le nerf irrémédiablement.

Causes et facteurs de risque

Le premier facteur de risque du glaucome est le vieillissement, auquel s'ajoute l'hypertension, le diabète et le tabac, une forte myopie et l'hérédité. Les antécédents familiaux de glaucome sont à signaler à son médecin. A partir de 40 ans, une visite chez l'ophtalmologiste chaque année, permet de surveiller la tension oculaire.
Plus le dépistage est précoce et plus les chances de stabiliser la maladie sont grandes.
 
Points de pression intra-oculaire / © France3
Points de pression intra-oculaire / © France3

 

Symptômes difficiles à repérer

Cette maladie est difficile à diagnostiquer car elle ne fait pas souffrir.  Le glaucome reste totalement asymptomatique pendant la plus grande partie de son évolution. Aucune douleur, ni rougeur, ni baisse d'acuité visuelle n'apparaissent. L'alerte vient seulement quand que le champ de vision commence à se restreindre, et que la maladie est installée.
  

Comment traiter le glaucome ? Un centre d'experts existe à Bordeaux ►
 
Comment traiter le glaucome ?



L’Intelligence Artificielle (IA), pour soigner et dépister


La maladie est fréquente, irréversible et responsable d’une cause majeure de cécité et de malvoyante en France.
Dans l'Hexagone, 3 centres experts existent à Paris, Lyon et Bordeaux.

Les données publiées sur le nombre de cas avérés en France, proviennent d’études épidémiologiques mondiales ainsi que d’une étude menée à Bordeaux et publiée dans la revue LANSET .

L'Intelligence Artificielle peut potentiellement et en théorie améliorer les performances diagnostiques grâce à l’imagerie actuellement disponible. Un logiciel d’IA pourrait permettre de mieux identifier les nerfs optiques suspects de glaucome et qui pourraient ainsi bénéficier d’un dépistage plus approfondi.

L’IA ouvre également la voie à la médecine personnalisée, du sur mesure pour chaque cas. Il est particulièrement intéressant de pouvoir identifier plus rapidement les profils de patients à risque pour leur proposer une surveillance plus rapprochée ainsi qu’une thérapie plus adaptée notamment chirurgicale. 


«Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue», clamait l’Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev) lors de la Semaine mondiale du glaucome 

Consulter un ophtalmologiste pour bénéficier d’un examen du nerf optique, et non se contenter d’acheter des lunettes loupes. Comme la maladie évolue longtemps en silence, il ne faut pas attendre d’avoir des symptômes pour consulter. 

Traitements


Le traitement médical par collyre reste le traitement de choix des glaucomes primitifs à angle ouvert. Certains réduisent la production de l’humeur aqueuse et d’autres accélèrent son élimination. Certains collyres n’ont qu’un principe actif, d’autres en associent plusieurs. Quand les traitements médicaux ne font plus d'effets, d'autres solutions sont proposées.
Les différentes techniques visent à diminuer la pression à l'intérieur de l'œil.

Le laser ou plusieurs techniques de chirurgies


Les chirurgies mini-invasives en ambulatoire sont proposées. Un drain peut-être installé . "Les micro-drains ou les stents posés dans les voies d’écoulement au cours d’une chirurgie micro-invasive (Minimally Invasive Glaucoma Surgery) améliorent effectivement l’élimination de l’humeur aqueuse", poursuit le Pr Bron, ophtalmologiste. 
 

A retenir 

Si vous êtes myope ou âgé de plus de 40 ans, il faut consulter un ophtalmologiste pour bénéficier d’un examen du nerf optique, et non se contenter d’acheter des lunettes loupes. Les cas très sévères représentent 20 à 25 % de tous les glaucomes, ce qui signifie que 75 à 80 % des patients garderont une vision correcte s’ils sont traités. Comme la maladie évolue longtemps en silence, il ne faut pas attendre d’avoir des symptômes pour consulter.

Sur le même sujet

Les + Lus