Solitaire du Figaro : un Morbihannais en tête

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Le Hesran
Baston dans le Golfe de Gascogne
Baston dans le Golfe de Gascogne © Sea Events

Des conditions de mer difficiles et des retours au port pour certains d'entre eux. En tête, Nicolas Lunven su le podium à Gijon.  

C'est le Morbihannais Nicolas Lunven qui a gagné la première étape de la Solitaire à Minuit tout juste la nuit dernière. (0 h 1 minute et 16 secondes).
C'est déjà le vainqueur de l'édition 2009 et il en est à sa neuvième participation. Il devance Adrien Hardy de tout juste 13 minutes et 23 secondes et Sébastien Simon de 28 minutes et 14 secondes.
Les marins ont eu fort à faire avec des conditions de mer dantesques avec des vents à 40 noeuds et des creux de 5 m. Le vent n'a pas ménagé les 43 skippers partis de Pauillac dimanche 4 juin. Ils le savaient, les services météo avaient prédit ce coup de tabac dans le Golfe de Gascogne. Ils n'ont pas été déçus mais ils s'en passeraient bien. Yann Elies, aguerri, raconte :

C'est difficile à affronter, ce ne sont pas des conditions que j'apprécie d'affronter. Y en a qui ont été plus rapides que moi, j'ai du pain sur la planche !

Qui dit tempête dit casse... Certains continuent leur route mais avec moins de performance, d'autres ont décidé de faire escale pour réparer. 3 bateaux sont aux Sables d'Olonne, un autre à La Rochelle. Le Girondin Marc Puydobat, de Mérignac, fait partie des malchanceux. 
Ecoutez le récit de cette première étape en cours, Yann Elies témoigne et Francis Le Goff, directeur de course, nous dresse le bilan : 
durée de la vidéo: 00 min 01
deuxième nuit mouvementée

Plus d'images sur cette traversée mouvementée :

la solitaire mouvementée avec ces images des organisateurs de la course

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.