Téléthon dans le Limousin : "Cette année, ce sera chacun chez soi, mais pas chacun pour soi"

A cause de l'épidémie de Covid-19, de nombreuses manifestations ont été annulées pour ce Téléthon 2020, qui commence ce vendredi 4 décembre. En Creuse, Corrèze ou en Haute-Vienne, les organisateurs espèrent tout de même une mobilisation du public.
Illustration. Mis à part quelques ventes en drive sur des marchés, la quasi-totalité des actions de ce Téléthon 2020 se fera à travers le numérique, en Limousin.
Illustration. Mis à part quelques ventes en drive sur des marchés, la quasi-totalité des actions de ce Téléthon 2020 se fera à travers le numérique, en Limousin. © Jean Francois Frey/MaxPPP
"D'habitude, on compte à peu près 300 manifestations sur le département. Cette année, il n'yen aura qu'une cinquantaine", déplore Marcel Ribière, coordinateur du Téléthon en Haute-Vienne.

L'événement caritatif commence ce vendredi 4 décembre et de nombreux événements habituellement organisés ne verront pas le jour, cette année. Covid-19 oblige. "L'autorisation de sortie de 3 heures à 20 km de chez soi est arrivée un peu tard. Nous n'avons pas eu le temps d'essayer de préparer quelque chose en conséquence. On a été pris de court", explique Marcel Ribière.
 
Quelques récoltes de dons seront assurées sur les marchés. Des ventes en "drive" de petits plats sont également prévues. Mais aucun rassemblement massif : "Quelques clubs de randonnée ou de cyclisme se sont proposés pour faire quelque chose mais on ne pourra pas rassembler un large public. Cette année, le côté festif du Téléthon n'aura pas lieu."

"On est confinés mais toujours motivés", assure Marcel Ribière. Selon lui, de nombreuses communications seront assurées sur différentes plateformes numériques, dont les réseaux sociaux. Quelques mairies haut-viennoises ont également sollicité des urnes pour récolter des dons.

Une présence sur de nombreux marchés en Corrèze

Choucroutes, paëlas, crêpes, pâtés de pomme de terre... La coordination Téléthon Corrèze a prévu de quoi manger dès ce vendredi 3 décembre. Mais tous les plats, dont les profits seront reversés au Téléthon, sont à prendre à emporter.
 
Pas de manifestation sportive, ni de grands rassemblements. Là aussi, le rassemblement aura aussi lieu en ligne, notamment à travers les réseaux sociaux : "Les gens sont motivés. Nous avons déjà reçu de nombreux appels, ce qui est assez inhabituelle", accorde Nicole Mattenet, coordinatrice du Téléthon dans la Corrèze. Elle rappelle tout de même qu'au niveau national, "les manifestations permettent de rassembler près de 40 % des dons, chaque année".

"Aucune comparaison possible"

Une donnée qui est loin de rassurer son homologue de la Creuse : "Je pense qu'il n'y aura aucune comparaison possible avec les années précédentes. On ne pourra pas rassembler autant de dons que d'habitude", s'attriste Guy Pérot.

Dans son département, là aussi seules quelques présences sur les marchés et en mairie seront assurées. Le reste des actions passera par les canaux numériques.
 
Cette année, seule la moitié des associations organisatrices d'événements pour le Téléthon dans la Creuse se mobilise. "Cela va être différent. Certaines associations parvenaient à récolter près de 10 000 euros les années passées. Là, nous serons davantage sur du 1 500 euros", estime le coordinateur de la Creuse.

Les pompiers, des commerces, certaines mairies ont déjà prévu de se mobiliser. "Il faut garder l'esprit du Téléthon pour recommencer de plus belle l'année prochaine. Cet hiver, ce sera chacun chez soi, mais pas chacun pour soi", conclut-il.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléthon société solidarité