• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Top 14 : l'UBB échoue à domicile face à Castres

logo challenge cup / © Challenge cup
logo challenge cup / © Challenge cup

Le champion de France Castres a fait un grand pas vers la phase finale du Top 14 en infligeant à Bordeaux-Bègles sa première défaite à Chaban-Delmas (16-12) samedi en ouverture de la 22e journée.

Par C.O avec AFP


    Le CO confirme sa forme du moment - 8e victoire en 9 matches - et son statut d'équipe injouable à l'extérieur, avec un 7e succès en 12 rencontres disputées hors du Tarn. Castres avait déjà infligé à Montpellier, Toulouse et Lyon leur première défaite de la saison à domicile.

    Le champion devrait sauf catastrophe pouvoir défendre son titre en barrages: provisoirement 3e avec 10 points d'avance sur le 7e et premier non-qualifié, et 3 matches à domicile sur les 4 dernières journées, il s'est offert une avance confortable avec ce succès
de prestige.
 


    L'inverse de l'UBB, qui perd gros dans la course aux barrages en même temps que son invincibilité à la maison: les Girondins risquent de voir leurs poursuivants (Stade Français et La Rochelle) fondre sur eux et possèdent un calendrier très défavorable avec 3 déplacements compliqués (Toulon, Lyon, La Rochelle).

    Les Tarnais, jamais aussi forts que quand il s'agit de faire déjouer les gros, ont comme souvent triomphé grâce à une défense de fer, au terme d'un match cadenassé, et grâce à deux essais et deux pénalités.

    Après une première période terne, l'ouvreur castrais Benjamin Urdapilleta a envoyé l'arrière Geoffrey Palis à l'essai avec une diagonale au pied (43e, 6-8).

    Baptiste Serin a redonné sur pénalité un court avantage à l'UBB (9-8, 49e), mais le talonneur du CO Jean-Marc Rallier a redonné une avance suffisante aux siens juste ensuite (9-13, 53e).
   

    Joe Worsley (manager de Bordeaux-Bègles):

"On a fait trop d'erreurs pendant le match. On savait avant le match qu'on avait très peu de chances contre une équipe comme Castres. En 1re mi-temps, on a gâché quelques situations, avec de mauvaises prises de décisions. Contre une équipe comme Castres, si on fait
trop d'erreurs, ce n'est pas le bon chemin pour gagner le match. On a quelques joueurs dans cette équipe capables de faire des choses intéressantes donc on peut encore gagner un match à l'extérieur. Mais après aujourd'hui, ça va être plus difficile de se qualifier pour le barrage. Après le match, le vestiaire était vraiment mort. Quand on va revoir le match ensemble, on va être énervé par quelques décisions que l'on a prises, quelques erreurs que l'on a faites"
  

 Mahamadou Diaby (troisième ligne aile de Bordeaux-Bègles):

"Honnêtement, ça fait mal. C'est une défaite très douloureuse, c'est chiant, c'est dur. On n'est jamais vraiment content de perdre mais là, on avait ciblé ce match, on était engagé dans un bras de fer terrible pendant tout le match. C'était à la première équipe qui allait marquer. On peut ressasser quelques faits de jeu, on peut avoir énormément de regrets. Il nous a manqué un peu de réalisme, on aurait
dû être un peu plus pragmatique. On a quand même eu des occasions en fin de match, des chances de scorer. On aurait dû provoquer les choses en sortant du cadre, je m'en suis rendu compte pendant le match. On n'a pas choisi le chemin plus facile pour la qualification mais là il reste deux solutions: soit on se dit que c'est fini, soit on aborde les quatre derniers matches avec un état d'esprit de tueur
pour grappiller le maximum de points. Ca serait bête de lâcher les cartes maintenant".
 

Sur le même sujet

Les urgentistes de Périgueux maintiennent leur grève

Les + Lus