Cet article date de plus de 5 ans

Une gare TGV sera choisie "très rapidement" pour expérimenter les portiques de sécurité (S. Royal)

La ministre de tutelle des Transports, Ségolène Royal, a indiqué mercredi qu'une gare allait être choisie "très rapidement" pour expérimenter l'installation de portiques de sécurité sur les lignes TGV nationales. Les commandes de travaux pour les Thalys sont prévues "dans les jours qui viennent". "

Le choix de la gare pour l'expérimentation grandeur nature des portiques sur les TGV sera décidé très rapidement".
Ségolène Royal au micro de France 2.


La ministre de l'Ecologie attend un rapport technique dans les "prochaines heures pour savoir comment le dispositif peut s'installer rapidement". Pour les lignes Thalys, qui relient notamment la France, la Belgique et les Pays-Bas, "la commande des travaux sur les portiques sera en cours dans les jours qui viennent", a-t-elle ajouté.

Ségolène Royal avait relancé cette idée mardi, alors que la question de la sécurité des transports se pose à nouveau après les attentats de Paris, vendredi dernier. En août dernier, après l'attentat raté dans un Thalys qui reliait Amsterdam à Paris, elle avait déjà préconisé l'installation de portiques de sécurité pour contrôler les passagers des trains internationaux, et demandé à la SNCF d'étudier la mise en place de tels dispositifs.

"Ce que nous envisageons, c'est une expérimentation grandeur nature dans une gare où toutes les lignes TGV seraient équipées de portiques pour évaluer les besoins en termes de personnels, en termes de fonctionnement et ensuite cette expérimentation sera étendue", a-t-elle à nouveau expliqué sur France 2.

Concernant les trains régionaux et Intercités, Ségolène Royal a estimé qu'il fallait réfléchir à l'installation ou pas de portillons, comme il en existe dans le métro parisien.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ségolène royal politique attentats de paris terrorisme transports en commun transports sécurité société