Vidéo. Les gardiens du phare de Cordouan se filment au milieu de la tempête

À l’entrée de l’estuaire de la Gironde, le phare de Cordouan a été frappé par la tempête, le week-end du 3 et 4 octobre. Les gardiens ont sorti leur caméra étanche pour filmer les vagues impressionnantes… qu’ils se sont pris en pleine tête.
 

Le vent soufflait fort ce week-end au phare de Cordouan, l'un des gardiens a bravé la tempête pour filmer quelques séquences en extérieur
Le vent soufflait fort ce week-end au phare de Cordouan, l'un des gardiens a bravé la tempête pour filmer quelques séquences en extérieur © Capture d'écran @ Gardiens Cordouan
Les gardiens du phare de Cordouan, au Verdon-sur-Mer, en Gironde, n'hésitent pas à partager leur quotidien sur les réseaux sociaux. Sur leur page Facebook, ils publient des vidéos filmées depuis ce phare qui signale l'entrée de l'estuaire de la Gironde, y compris par jour de tempête. Les 3 et 4 octobre derniers, les deux gardiens ont sorti leur caméra étanche pour capturer en quelques séquences la mer très agitée et les vagues qui venaient s'échouer sur la pierre. 

"L’idée c’était de retranscrire un peu l’ambiance humide du week-end, raconte l'un d'entre eux. La tempête n’était pas si impressionnante que ça, on voit bien pire chaque année. Mais on est passé de l’été à l’hiver en une semaine, des shorts au ciré jaune, c’est plutôt ça qui nous a étonné. C'était l'occasion d'en faire une vidéo." 

Pas de danger

Le travail des deux gardiens du phare consiste à guider les visiteurs à travers le lieu historique pendant la saison touristique. Jusqu'à 200 touristes par jour viennent gravir ses 301 marches. "Hors saison, on réalise surtout de petits travaux d’entretien quotidiens nécessaires à un phare autonome en énergie", expliquent-ils.

Malgré les vagues violentes et masses d’eau salée reçues en pleine tête, comme le montrent les images ci-dessous, les deux hommes rassurent : "Ce n’est pas dangereux tant qu’on reste dans les endroits protégés. C’était même agréable. On est assez primaires ici." avouent-ils. Leurs aventures sont suivies par une petite communauté de fidèles, des visiteurs habitués.

 
Le Phare de Cordouan est le plus ancien des phares français encore en activité. Il a été classé monument historique en 1862 pour son architecture, et se porte candidat pour un classement au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2016. Il devait être annoncé en ce début de mois de juillet, mais la pandémie en a décidé autrement. Il faudra désormais s'armer de patience, puisque l'annonce n'est pas prévue avant la fin de l'année 2020. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite humour sorties et loisirs intempéries météo patrimoine culture insolite sorties et loisirs météo culture