• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Châtellerault : les ouvrières de la Manufacture d'armes pendant la Première Guerre Mondiale

Entre 1916 et 1918, les femmes ont représenté plus de 20% des effectifs de la Manufacture d'armes de Châtellerault dans la Vienne. / © Musée de Châtellerault
Entre 1916 et 1918, les femmes ont représenté plus de 20% des effectifs de la Manufacture d'armes de Châtellerault dans la Vienne. / © Musée de Châtellerault

Le musée de Châtellerault consacre une exposition aux ouvrières de la Manufacture d'armes pendant la Première Guerre Mondiale. Entre 1916 et 1918, elles ont représenté plus de 20% des effectifs et travaillaient dans des conditions difficiles.

Par Christine Hinckel

Pendant la Première Guerre Mondiale, les usines d'armement tournent à plein régime pour alimenter le front. La Manufacture de Châtellerault qui employait 1 200 personnes voit alors ses effectifs grimper à plus de 5 000 ouvriers dont de nombreuses ouvrières, recrutées à partir de 1915 sur ordre du gouvernement. Les hommes partis combattre, les femmes ont fait tourner les usines mais elles ne bénéficiaient pas des mêmes conditions de travail et des mêmes salaires que les hommes et devaient en plus affronter un climat de misogynie, très présent dans l'entreprise. D'autant plus à Châtellerault où le directeur était opposé au travail des femmes.

Les femmes ouvrières à la Manufacture étaient peu considérées pendant qu'elles travaillaient, elles l'ont été encore moins à la fin de la guerre. La très grande majorité ont perdu leur emploi en 1918 avec le retour des hommes au travail. En novembre 1918, l'usine employait près de 1 500 femmes. Une fois la guerre terminée, il n'en restait plus que 120.

"La plupart ont été virées en décembre 1918. Il fallait vraiment qu'elles soient veuves de guerre avec beaucoup d'enfants et encore on ne les a pas toutes gardées. Les hommes revenaient et il fallait leur rendre leur place." explique Martine Destouches, du centre des archives et de l'armement.


Cette exposition, visible jusqu'au 31 décembre 2018, a été conçue par le musée de Châtellerault en partenariat avec le Centre des archives de l’armement. Elle présente essentiellement des notes et des textes car il nous reste très peu de photos de ces ouvrières de la manufacture. Les photographies et les films étaient interdits à l'intérieur des bâtiments travaillant pour l'armée.

Le reportage d'Isabel Hirsch, Francis Tabuteau et Bénédicte Biraud :
Châtellerault : les femmes à la Manufacture d'armes
Reportage d'Isabel Hirsch, Francis Tabuteau et Bénédicte Biraud Intervenantes : Martine Destouches, Centre des archives et de l'armement et Sophie Bregeaud-Romand, Conservateur des musées de Châtellerault

L'exposition "Être ouvrière à la Manufacture d’armes pendant la Première Guerre mondiale" est visible jusqu’au 31 décembre au musée Auto-moto-vélo sur le site de la Manu à Châtellerault.

Sur le même sujet

Amélie Mierger aux Championnats du monde

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer