Centrale de Civaux (86) : au coeur des opérations de maintenance du réacteur N°1

L'un des réacteurs de la centrale nucléaire de Civaux est à l'arrêt depuis le 12 mars et pour huit semaines. Une fermeture de la tranche N°1 qui était programmée dans le cadre des opérations de contrôle et de maintenance qui se déroulent tous les 12 ou 18 mois. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La tranche N°2 de la centrale sera à son tour contrôlée en septembre prochain. Ces opérations annuelles mobilisent environ 1 300 salariés d'entreprises spécialisées qui interviennent en plus du millier de salariés de la centrale. Les tâches de contrôle et de maintenance à mener pendant ces huit semaines sont très nombreuses et délicates.

Il s'agit avant tout de changer un tiers des 205 barres d'uranium du réacteur, ces barres seront stockées pendant quelques mois à Civaux puis elle prendront la direction de l'usine de retraitement de La Hague.
L'arrêt des tranches est une opération obligatoire pour toutes les centrales nucléaires. Il se déroule généralement après l'hiver à une période où l'activité est ralentie du fait de la moindre demande en électricité. 

Reportage au coeur du bâtiment réacteur N°1 de la centrale de Civaux avec  Sophie Goux et Stéphane Bourin :

Reportage de Sophie Goux, Stéphane Bourin et Julien Deba