• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les conséquences dans la Vienne de la fermeture de la maternité du Blanc

Les abords de la maternité du Blanc / © France 3 Centre
Les abords de la maternité du Blanc / © France 3 Centre

Plusieurs femmes de l'est du département de la Vienne choisissaient d'accoucher dans l'établissement hospitalier du Blanc, dans le département voisin de l'Indre, plus proche de leurs domiciles. Elles devront désormais se tourner vers Châtellerault ou le CHU de Poitiers.

Par Marie-Ange Cristofari

Le conseil de surveillance du centre hospitalier de Châteauroux a entériné ce vendredi la fermeture de la maternité du Blanc par dix voix pour et quatre contre. Ne restera au sein de l'hôpital du Blanc qu'un centre périnatal. Le matin même encore, à Châteauroux, les élus, la population et le personnel hospitalier ont manifesté pour empêcher la fin de cette activité.
 

Châtellerault gagnant


Chaque année, la maternité du Blanc pratiquait en moyenne 300 accouchements. Ces 300 futures mamans vont désormais devoir choisir entre Châtellerault, Poitiers ou Châteauroux. A charge pour ces 3 hôpitaux là de s'adapter à l'afflux supplémentaire de femmes et de bébés.

Pour Châtellerault, où le nombre de naissances était orienté à la baisse ces dernières années, le regain d'activité potentiel est bien accueilli. Cet été, l'hôpital du Nord Vienne a accueilli un quart des patientes du Blanc (15 personnes). La capacité de travail permet d'y faire face, le chef de service l'assure.
 

Surchauffe à Poitiers ?

De son côté, la CGT du CHU de Poitiers alerte déjà sur la surchauffe actuelle de son service maternité et dénonce des conséquences sur la santé physique et mentale des salariés ainsi que sur la prise en charge des futures mamans.

Depuis juillet (et le début de la fermeture estivale de la maternité du Blanc), le taux d'occupation des chambres dans l'hôpital public de Poitiers dépasse la normale d'après le syndicat. Il demande officiellement à l'ARS de revoir sa position.

Seul commentaire du service communication du CHU : il évalue pour l'instant à 5 le nombre de naissances liées à la fermeture au Blanc.


 
Les conséquences dans la Vienne de la fermeture de la maternité du Blanc
Un reportage d'Ingrid Gallou, Francis Tabuteau, Patrick Mauduit // Intervenants : Takaro Iri, Sage-femme coordinatrice de la maternité de Châtellerault ; Alain Godard, Chef du service gynécologie obstétrique de la maternité de Châtellerault ; Nicolas Boué, Secrétaire communication CGT au CHU de Poitiers // - France 3 Poitou-Charentes

Pour mémoire, le dossier est remonté jusqu'à la Ministre de la Santé. Mardi, Agnès Buzyn a qualifié la maternité du Blanc de "dangereuse" et a justifié la décision de fermeture. Elle pointe notamment "de très mauvaises pratiques, avec une méconnaissance des procédures d'urgences".

La maire du Blanc, Annick Gombert, estime que l'hôpital de Châteauroux, responsable de la maternité du Blanc, n'a mis pas les moyens humains nécessaires à la bonne tenue du service et a beau jeu aujourd'hui de le fermer.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus