• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Fonderies du Poitou : constat mitigé après la visite du délégué interministériel

© Laurent Gautier Francetv
© Laurent Gautier Francetv

Le délégué interministériel aux restructurations d'entreprise, Jean-Pierre Floris, était en visite vendredi 26 octobre sur les sites des fonderies du Poitou alu et fonte. Une rencontre a eu lieu avec les représentants du personnel pour envisager une sortie de crise. Mais les deux cas s'opposent. 

Par Thibault Marotte

La visite du délégué interministériel aux restructurations d'entreprise, Jean-Pierre Floris, sur les sites des fonderies du Poitou alu et fonte à Ingrandes était très attendue. Les deux entreprises sont en pleine crise économique. Menacées, elles cherchent à relancer leur activité via des projets de restructuration. Mais le délégué différencie les cas des fonderies Alu et Fonte.

Et le constat est mitigé. "Il est très important d'avoir des programmes d'amélioration de productivité et même si le niveau de qualité est bon par rapport aux autres fournisseurs, il faut être encore meilleur pour justifier des prix qui sont parfois supérieurs", prévient Jean-Pierre Floris. 
 

Deux situations différentes 



L'Etat a-t-il les moyens de faire pression sur Renault pour garantir les commandes ? Le projet industriel de la fonderie du Poitou fonte prévoit la suppression de 103 postes ainsi que la modification d'une ligne de production.

Ce projet de relance a séduit la région qui se dit prête à en financer une partie. "Aujourd'hui, on nous a présenté un projet qui nous semble viable. On est prêt à investir de l'ordre de deux à trois millions d'euros", indique Francis Wilsius, conseiller Régional, délégué à la restructuration économique. 

La fonderie alu, propriété de Saint Jean Industries, a pour seul client Renault. Sa situation est donc plus complexe que son voisin. Le projet de modernisation du site de la fonderie alu parait lui moins avancé et nécessitera des investissements encore plus importants. Un investissement qui n'a pas été confirmé par la région. 
 
Fonderie du Poitou : constat mitigé après la visite du délégué interministériel
Reportage : José Sousa, Thomas Chapuzot et Thierry Cormerais Intervenants : Jean-Pierre Floris (Délégué Interministériel aux retructurations d'entreprises), Tony Cleppe (Délégué Syndical CGT Fonderie du Poitou Fonte), Francis Wilsius (Conseiller Régional, délégué à la retructuration économique)

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus