Incendie d'un bâtiment industriel près de Poitiers : 400m² partis en fumée

Peu avant 12h30, ce mercredi 6 mars, un incendie s'est déclaré dans une entreprise de BTP et terrassement, située dans la zone industrielle de Saint-Georges-Lès-Baillargeaux (Vienne). Les locaux ont été entièrement brûlés. Aucune victime n'est à déclarer, mais huit personnes se retrouvent au chômage technique.

Un incendie s'est déclaré, mercredi 6 mars, dans un bâtiment industriel de la commune de Saint-Georges-Lès-Baillargeaux (Vienne). Contactés, les sapeurs-pompiers sont intervenus dans la zone industrielle du Clos de l'Ormeau "peu avant 12 h 30", relate Maxime Lacquit, porte-parole des sapeurs-pompiers de la Vienne.

Le panache de fumée, dégagé par les flammes, était visible depuis les communes alentours. Le bâtiment de 400 mètres carré, hébergeant une société de BTP et terrassement, a été entièrement détruit et sa toiture est percée. Le sinistre a été rapidement maîtrisé par les 28 sapeurs-pompiers dépêchés sur place, à l'aide de leurs trois lances à eau. Aucune victime n'est à déclarer. Un plateau de transport tout engin a pu être sauvé.

Pour l'heure, les pompiers constatent une "absence de notion de toxicité". La gendarmerie s'est rendue sur les lieux de l'incendie, ainsi que des représentants d'EDF et de GRDF, "afin de couper l'électricité pour des raisons de sécurité", précise Maxime Lacquit. Vers 14 h 10, le feu a été déclaré éteint. Les sapeurs-pompiers procèdent actuellement au traitement des foyers résiduels.

Les sept employés de l'entreprise et leur patron sont placés au chômage technique.

Plus d'informations à venir...

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité