IndyCar : Simon Pagenaud est serein et déterminé avant les 500 Miles d'Indianapolis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Lionel Gonzalez
"Revenir aux 500 Miles en tant que tenant, me donne une confiance énorme" (Simon Pagenaud)
"Revenir aux 500 Miles en tant que tenant, me donne une confiance énorme" (Simon Pagenaud) © Simon Pagenaud - Team Penske

Le Montmorillonnais participera à la 104e édition des 500 Miles d'Indianapolis le 23 août prochain. Il affirme que c'est un honneur de retenter de gagner cette course en étant champion en titre.

Lors d'un entretien Pigenaud indique qu'il y a "tout ce qu'il faut pour tenter de remporter à nouveau cette course mythique. On a une bonne équipe (Team Penske), mais j'ai aussi des coéquipiers qui sont de gros adversaires".

Sur la voiture, il y a quelques nouveautés, comme l'aéroscreen qui a pas mal changé le comportement et l'usure des pneumatiques. La course se déroulera en août et les températures seront similaires à l'année passée, même si le niveau d'hygrométrie sera peut-être un peu différent. "Je m'attends tout de même à une course assez différente et plus difficile avec beaucoup d'inconnue. Nous n'aurons que trois jours d'essais avant la course. Il sera important d'avoir des réglages de base performants dès le début, pour gagner du temps, puis ensuite travailler sur les détails. Personnellement je suis prêt, physiquement, je suis au top ! Je n'ai jamais été aussi bien physiquement. Mentalement, c'est la course que j'attends chaque année. Il faudra évidement voir ce que donne la voiture aux premiers essais."

Simon, quel est ton état d'esprit actuellement ? :
"Comme j'ai déjà gagné cette course l'année dernière, j'ai un poids en moins sur les épaules. C'était très important dans l'évolution de ma carrière. Cette course me procure des sensations qu'aucune autre course ne me procure." La grille comptera huit anciens vainqueurs : Hélio Castroneves (2001, 2002, 2009), Scott Dixon, Tony Kanaan, Ryan Hunter-Reay, Alexander Rossi, Takuma Sato, Will Power et Simon Pagenaud, le tenant du titre.

Comment s'est passée la préparation avec l'équipe durant le confinement ?
On a tout fait pour être prêt. La voiture est en préparation depuis un an. Les techniciens ont mis la dernière touche aux ailerons. On a compris les soucis qu'on a pu avoir sur certains tracés. Penske est un laboratoire de vitesse, c'est une équipe qui sait comment faire pour que la voiture aille le plus vite avec le moins de frictions possible. On sera compétitif en qualification, aucun doute."
La course décalée de deux heures par rapport à l'habitude (12h30, heure locale - 18h30, heure française), est-ce un handicap ?
"Pour moi c'est un horaire qui me convient. C'est un horaire qui me convient. J'aurais plus le temps de manger avant la course. C'est plutôt une question de température qui va influer sur la tenue de route de la voiture et comment se comporte la piste en août en fonction des horaires". Initialement, cette course devait se dérouler le 24 mai. La date avait été déplacée au 23 août (à cause du confinement Covid-19).

Ce sera la première fois de l'Histoire que les 500 Miles d'Indianapolis n'auront pas lieu au mois de mai. La course est en effet traditionnellement organisée la veille du Memorial Day, jour férié hautement symbolique aux États-Unis. Ce jour –là, le peuple américain rend hommage aux forces armées. La course attire en général plus de 300.000 spectateurs. Cela fait l'événement sportif le plus suivi au monde. Pour la première fois dans l'Histoire, les 500 Miles d'Indianapolis se dérouleront donc sans spectateurs.

Une course à huis clos

Pour Simon Pagenaud, 2020 sera une année particulière concernant les courses auxquelles il participe. Il faudra faire avec. Les tribunes de la 104e édition seront vides. "On a tout de même la chance de pouvoir prendre le départ de la plus grande course du monde. Je vais quand même essayer de tout donner pour la remporter à nouveau. Il y aura tout de même une ambiance différente. Il faudra trouver une énergie autre part".
Le team Penske présente quatre pilotes sur ce départ avec une motorisation Chevrolet, Josef Newgarden (USA), Hélio Castroneves (Bresil), Will Power (Australie), Simon Pagenaud (France). Tous, travaillent ensemble, et échangent leurs informations et leurs notes lors des séances d'essais.

En quoi votre vie est-elle différente aujourd'hui ?
"Je dois optimiser mon temps. L'intérêt des médias français me fait très plaisir. Cela me donner aussi une meilleure confiance en moi.  Je suis dans une très bonne dynamique. J'espère que désormais, les autres pilotes me craignent ! Il y aura tout de même beaucoup de travail à faire notamment cette semaine."

Simon Pagenaud bientôt à nouveau au 24 heures du Mans ?
"Oui c'est un projet, mais pour le moment, il n'y a rien de prévu. Je suis actuellement très concentré sur l'IndyCar et les 500 Miles."

Quoi qu'il arrive, aux 500 Miles, je vais tout faire pour porter le drapeau français bien haut et rentre fiers les français !

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.