• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ingrandes : les salariés des Fonderies en grève en attendant la décision de justice sur la Fonderie Fonte

© Laurent Gautier/ France 3
© Laurent Gautier/ France 3

A Ingrandes, les salariés de la Fonderie du Poitou Fonte, rejoints par ceux de St-Jean Industries, ex-Alu) sont en grève pour 24 heures. Le tribunal de commerce de Poitiers doit rendre sa décision aujourd'hui sur le placement en redressement judiciaire de la Fonderie Fonte.

Par Christine Hinckel

Les salariés en grève de la Fonderie Fonte ont été rejoints à 11h30 par leurs collègues de la partie Alu (St-Jean Industries) qui ont débrayé. Après s'être rassemblés devant le site de l'usine, une partie des grévistes a convergé ensuite vers Poitiers pour se rendre devant le tribunal de commerce. Deux bus ont été affrêtés par la mairie d'Ingrandes-sur-Vienne pour les transporter. Les salariés ont déposer une culasse et un carter de voiture devant le tribunal, comme un symbole de leur production.

Le tribunal de commerce de Poitiers doit annoncer cet après-midi s'il accepte la demande de placement en redressement judiciaire déposée par la direction de la Fonderie Fonte. Elle s'est déclarée en cessation de paiement le 1er février dernier.
Depuis longtemps en difficulté, la Fonderie du Poitou Fonte, qui emploie environ 400 salariés, a été rachetée en 2014 par une société dirigée par Jérôme Rubinstein. 
En 2017, l'entreprise jusque-là en perte, avait bouclé un exercice à l'équilibre mais la conjoncture se retournant, notammant avec la crise du diesel, elle avait lancé un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) en octobre 2018, avec 103 suppressions d'emploi à la clé.
 

Nous suivrons l'actualité concernant la Fonderie Fonte tout au long de la journée. N'hésitez pas à revenir nous voir.

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus